International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Log in

I forgot my password

Navigation

Latest topics

» Critique Sociale
Mon Sep 05, 2016 11:54 am by Atreides

» QUÉ HACER ANTE UN CUERPO SOCIAL EN DESCOMPOSICIÓN
Thu Sep 01, 2016 11:35 am by francisc

» EL BREXIT EL AUTO GOLPE Y EL YIHADISMO
Mon Aug 01, 2016 11:25 am by francisc

» ¿PUCHERAZO?
Tue Jun 28, 2016 9:45 am by francisc

» 18 de Junio: MANIFESTACIÓN EN DEFENSA DE LO PÚBLICO
Mon Jun 06, 2016 11:42 am by luxemburguista

» Contre la "loi travail", passons à la vitesse supérieure !
Wed Mar 30, 2016 6:03 am by Atreides

» Reunion Publique du CCI
Tue Jan 05, 2016 3:00 pm by rubion

» EL CONTEXTO PRESENTE Y FUTURO DE CATALUNYA DEBE DE BASARSE EN LOS CIUDADANOS Y NO EN PACTOS
Tue Jan 05, 2016 10:05 am by francisc

» LA ENCRUCIJADA SIRIA
Sat Jan 02, 2016 11:25 am by francisc

Who is online?

In total there are 3 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 3 Guests :: 1 Bot

None


[ View the whole list ]


Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

Statistics

Our users have posted a total of 4399 messages in 1407 subjects

We have 189 registered users

The newest registered user is sebastianIII


    Poursuivons la lutte contre toutes les oppressions

    Share

    Atreides

    Number of posts : 166
    Group : Démocratie Communiste - Luxemburgiste
    Registration date : 2008-04-16

    Poursuivons la lutte contre toutes les oppressions

    Post  Atreides on Thu Jan 15, 2015 5:08 pm

    Poursuivons la lutte contre toutes les oppressions

    Le fémi­nisme n’est pas un com­bat récent : on en trouve les germes dès l’Antiquité grecque. Mais, force est de consta­ter que cette lutte ne s’est dif­fu­sée qu’à par­tir de la fin du XVIIIe siècle. Le bou­le­ver­se­ment que fut la Révo­lu­tion fran­çaise, en pro­met­tant une société nou­velle, sem­blait annon­cer de nou­veaux droits pour les femmes. Pour­tant, cette révo­lu­tion n’a pas tenu ses pro­messes. Le mou­ve­ment ouvrier, qui vou­lait une société nou­velle, a donc repris au siècle sui­vant la lutte pour l’égalité hommes-femmes, non sans dif­fi­cul­tés. Cela fut notam­ment porté par des militant-e-s comme la com­mu­narde Natha­lie Lemel, le socia­liste Charles Fou­rier, ou encore les mar­xistes Frie­drich Engels et Clara Zetkin.

    Ces luttes ont per­mis d’importants pro­grès au cours du XXe siècle : les femmes ont obtenu le droit de vote et, grâce à l’IVG et à la dif­fu­sion des contra­cep­tifs, le contrôle – rela­tif – de leur corps. Cepen­dant, nous ne pou­vons pas encore crier vic­toire : à emploi et qua­li­fi­ca­tion équi­va­lents, les femmes conti­nuent à être moins payées que les hommes et elle sont plus tou­chées par le temps par­tiel subi. D’après l’Organisation Mon­diale de la Santé, une femme sur trois sur la pla­nète est, à un moment de sa vie, vic­time de vio­lences conju­gales. Quant au droit à l’IVG, il est, même en Europe, régu­liè­re­ment mis en cause, voire reste inter­dit dans cer­tains pays. Par ailleurs, le droit à la PMA doit être garanti sans discrimination.

    Pour lut­ter contre ces inéga­li­tés d’un autre âge, il est com­plè­te­ment contre-productif de se limi­ter à déplo­rer la faible repré­sen­ta­tion des femmes aux conseils d’administration des grandes entre­prises ou à l’Assemblée natio­nale : c’est l’ensemble de cette société, dont le patriar­cat est un pilier majeur, qu’il faut ren­ver­ser. Nous ne vou­lons pas une exploi­ta­tion bour­geoise et pari­taire, nous ne vou­lons plus d’exploitation du tout.

    Aussi appelons-nous à l’union des luttes de tous les exclus de cet ordre inéga­li­taire pour construire une société plus juste, plus humaine et plus libre. En abo­lis­sant toutes les oppres­sions et toutes les alié­na­tions par­tout dans le monde, nous pou­vons créer à la base une autre société, libé­rée du patriar­cat, libé­rée de l’exploitation par l’abolition du tra­vail sala­rié et du mode de pro­duc­tion capi­ta­liste. Le fémi­nisme radi­cal ne peut être séparé de la lutte pour l’auto-émancipation généralisée.

    Tract de Critique Sociale.

    http://www.critique-sociale.info/1014/poursuivons-la-lutte-contre-toutes-les-oppressions/

      Current date/time is Fri Dec 09, 2016 6:01 pm