International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Log in

I forgot my password

Navigation

Latest topics

» Critique Sociale
Mon Sep 05, 2016 11:54 am by Atreides

» QUÉ HACER ANTE UN CUERPO SOCIAL EN DESCOMPOSICIÓN
Thu Sep 01, 2016 11:35 am by francisc

» EL BREXIT EL AUTO GOLPE Y EL YIHADISMO
Mon Aug 01, 2016 11:25 am by francisc

» ¿PUCHERAZO?
Tue Jun 28, 2016 9:45 am by francisc

» 18 de Junio: MANIFESTACIÓN EN DEFENSA DE LO PÚBLICO
Mon Jun 06, 2016 11:42 am by luxemburguista

» Contre la "loi travail", passons à la vitesse supérieure !
Wed Mar 30, 2016 6:03 am by Atreides

» Reunion Publique du CCI
Tue Jan 05, 2016 3:00 pm by rubion

» EL CONTEXTO PRESENTE Y FUTURO DE CATALUNYA DEBE DE BASARSE EN LOS CIUDADANOS Y NO EN PACTOS
Tue Jan 05, 2016 10:05 am by francisc

» LA ENCRUCIJADA SIRIA
Sat Jan 02, 2016 11:25 am by francisc

Who is online?

In total there are 3 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 3 Guests :: 1 Bot

None


[ View the whole list ]


Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

Statistics

Our users have posted a total of 4399 messages in 1407 subjects

We have 189 registered users

The newest registered user is sebastianIII


    Centenaire de la Conférence de Zimmerwald

    Share

    Atreides

    Number of posts : 166
    Group : Démocratie Communiste - Luxemburgiste
    Registration date : 2008-04-16

    Centenaire de la Conférence de Zimmerwald

    Post  Atreides on Mon Aug 31, 2015 4:18 pm

    Texte de Critique Sociale sur la Conférence de Zimmerwald :

    Aujourd’hui bien des gens ne savent plus ce qu’a été Zim­mer­wald, dont c’est le cen­te­naire. Zim­mer­wald a été un moment majeur de l’histoire du mou­ve­ment ouvrier, mais cette his­toire n’est pas celle que la société bour­geoise met en avant. Zim­mer­wald c’est, avec la confé­rence réunis­sant du 5 au 8 sep­tembre 1915 dans un vil­lage de Suisse une qua­ran­taine de délé­gués socia­listes de toute l’Europe, une réoxy­gé­na­tion d’un inter­na­tio­na­lisme ouvrier plongé dans l’apnée par la guerre. L’immense tue­rie de la pre­mière guerre mon­diale reste dans notre mémoire col­lec­tive, n’importe quel petit vil­lage de France a son monu­ment aux morts pour nous le rap­pe­ler. Mais cette guerre fut aussi, dès le pre­mier jour, l’effondrement total de l’Internationale ouvrière, le « Water­loo du socia­lisme ». En dépit de ses motions de Congrès, elle sombre, des deux côtés du Rhin, dans l’Union sacrée pour la défense de la « patrie ». Les dépu­tés socia­listes votent les cré­dits de guerre, entrent au gou­ver­ne­ment, le secré­taire de la CGT devient « com­mis­saire de la nation ». Les oppo­sants sont envoyés en pri­son (Rosa Luxem­burg) ou au front (Karl Liebk­necht, Pierre Monatte). Des groupes mili­tants, comme ceux de la Vie ouvrière en France et Spar­ta­cus en Alle­magne, res­te­ront tou­te­fois fidèles à l’esprit révo­lu­tion­naire et à l’internationalisme, et c’est à Zim­mer­wald qu’ils publient un Mani­feste qui fera date et res­tera une réfé­rence pour toute une génération.

    Chaque époque peut avoir besoin de son Zim­mer­wald : un réveil, un effort col­lec­tif face à une adver­sité d’une ampleur qui pour­rait décou­ra­ger. La Confé­rence de Zim­mer­wald reste un exemple pour toutes les dif­fi­cul­tés de demain. A l’occasion de ce cen­te­naire de Zim­mer­wald, dans une nou­velle période de repli, de peur, de pous­sée chau­vine, nous vou­lons réaf­fir­mer que l’internationalisme est une com­po­sante essen­tielle de tout véri­table mou­ve­ment pour l’émancipation. L’histoire a plei­ne­ment (et tra­gi­que­ment) mon­tré qu’il ne peut pas exis­ter de socia­lisme sans un inter­na­tio­na­lisme réel, constant. Il s’agit main­te­nant de mettre en pra­tique les deux cita­tions sui­vantes de Karl Marx, aussi célèbres que mal­me­nées par des géné­ra­tions de « mar­xistes » auto­pro­cla­més : « les tra­vailleurs n’ont pas de patrie » et « l’émancipation des tra­vailleurs doit être l’œuvre des tra­vailleurs eux-mêmes ».

    http://www.critique-sociale.info/1076/le-centenaire-de-la-conference-de-zimmerwald/

      Current date/time is Fri Dec 09, 2016 6:03 pm