International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Log in

I forgot my password

Navigation

Latest topics

» Macron : un nouveau patron au service du vieux capitalisme
Mon Jun 19, 2017 1:05 am by Atreides

» ODA A LA POBREZA
Sat Jun 03, 2017 11:15 am by francisc

» EN CONTRA EL YIHADISMO...
Thu May 04, 2017 10:54 am by francisc

» Por lo Público, por lo Común
Sun Apr 02, 2017 11:28 am by luxemburguista

» 1º de Mayo: Recuperemos Derechos y Libertades
Sun Apr 02, 2017 11:24 am by luxemburguista

» ORRUPCIÓN, TRAMA, EXTORSIÓN
Sat Apr 01, 2017 10:35 am by francisc

» LOS FUNCIONARIOS PONCIO PILATOS Y LA CORRUPCIÓN
Fri Feb 17, 2017 5:01 am by francisc

» Critique Sociale
Sun Jan 29, 2017 4:27 pm by Atreides

» POR UNA PAZ PERDURABLE EN SIRIA
Wed Dec 14, 2016 4:19 am by francisc

Who is online?

In total there are 8 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 8 Guests

None


[ View the whole list ]


Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

Statistics

Our users have posted a total of 4408 messages in 1415 subjects

We have 190 registered users

The newest registered user is Mundialista


    Les inégalités ne cessent de s’accroître

    Share
    avatar
    Atreides

    Number of posts : 168
    Group : Démocratie Communiste - Luxemburgiste
    Website : http://www.critique-sociale.info/
    Registration date : 2008-04-16

    Les inégalités ne cessent de s’accroître

    Post  Atreides on Sat Oct 25, 2008 1:50 pm

    Les inégalités ne cessent de s’accroître, sur Critique Sociale :
    Deux rapports parus presque simultanément, de l’OCDE et de l’Organisation Internationale du Travail, arrivent aux mêmes conclusions : il y a de plus en plus d’inégalités dans le monde.

    Pour l’OIT, les causes de cet accroissement des inégalités est simple : il y a d’une part « la tendance à la baisse de la part des salaires que l’on observe dans la plupart des pays », « la part des salaires dans le revenu national ayant décliné dans l’immense majorité des pays pour lesquels des données sont disponibles »[1]. De l’autre côté, il y a « une hausse démesurée des salaires des dirigeants » et « des baisses d’impôts pour les plus hauts revenus ». Il y a donc eu depuis le début des années 1990 un transfert dans la répartition des revenus, qui s’est fait depuis la majorité de la population (en particulier salariés) vers les plus privilégiés.
    De plus, l’OIT prévient que les inégalités « devraient encore s’accroître du fait de la crise financière actuelle ».
    Autrement dit : quand il n’y a pas de crise, les inégalités augmentent ; et quand il y a une crise, les inégalités… augmentent.

    Le constat est identique pour l’OCDE : « Le fossé entre les riches et les pauvres s’est creusé dans la plupart des pays de l’OCDE ces deux dernières décennies. »[2]. Cette tendance se confirme sur les dernières années : « depuis cinq ans, la pauvreté et l’inégalité s’aggravent dans les deux tiers des pays de l’OCDE ».
    Sur la moyenne des 30 pays de l’OCDE, les 10% les plus riches gagnent 9 fois plus que les 10% les plus pauvres. Les pays les moins inégalitaires sont le Danemark et la Suède. Les pays les plus inégalitaires sont le Mexique, la Turquie, les Etats-Unis et la Pologne. En vingt ans, la proportion de personnes vivant sous le seuil de pauvreté dans ces 30 pays est passée de 9,3 % à 10,6 %.

    Il faut rappeler que ces rapports émanent pourtant d’institutions favorables au système actuel. Ainsi, l’OIT s’inquiète : « Des enquêtes montrent que les personnes interrogées deviennent moins tolérantes vis-à-vis des inégalités croissantes. » La révolte face aux inégalités est bien sûr justifiée et indispensable : elle doit être un des moteurs de l’action collective pour changer l’organisation de la société.

    Les inégalités sont évidemment une injustice inacceptable, et en même temps ne sont pas un « accident » dans le système tel qu’il est : le fonctionnement du système capitaliste induit forcément des inégalités très importantes. C’est donc l’organisation sociale actuelle qu’il faut radicalement transformer.


    [1] OIT, Rapport sur le travail dans le monde 2008 : les inégalités de revenu à l’épreuve de la mondialisation financière, 16 octobre 2008 ; résumé du rapport par Raymond Torres (directeur de l’Institut international d’études sociales de l’OIT) ; et communiqué de presse de l’OIT :
    http://www.ilo.org/global/About_the_ILO/Media_and_public_information/Press_releases/lang--fr/WCMS_099410/index.htm

    [2] OCDE, Croissance et inégalités, l’évolution de la pauvreté et des revenus ces 20 dernières années, octobre 2008 ; et communiqué du 21 octobre 2008 :
    http://www.oecd.org/document/9/0,3343,fr_2649_33933_41530761_1_1_1_1,00.html
    L’OCDE, « Organisation de Coopération et de Développement Economiques », rassemble 30 pays parmi les plus riches du monde : Amérique du Nord, Europe, Japon, Australie…

      Current date/time is Fri Jun 23, 2017 11:10 am