International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Similar topics

    Log in

    I forgot my password

    Navigation

    Latest topics

    » Critique Sociale
    Thu Sep 07, 2017 2:32 am by Atreides

    » Macron : un nouveau patron au service du vieux capitalisme
    Mon Jun 19, 2017 1:05 am by Atreides

    » ODA A LA POBREZA
    Sat Jun 03, 2017 11:15 am by francisc

    » EN CONTRA EL YIHADISMO...
    Thu May 04, 2017 10:54 am by francisc

    » Por lo Público, por lo Común
    Sun Apr 02, 2017 11:28 am by luxemburguista

    » 1º de Mayo: Recuperemos Derechos y Libertades
    Sun Apr 02, 2017 11:24 am by luxemburguista

    » ORRUPCIÓN, TRAMA, EXTORSIÓN
    Sat Apr 01, 2017 10:35 am by francisc

    » LOS FUNCIONARIOS PONCIO PILATOS Y LA CORRUPCIÓN
    Fri Feb 17, 2017 5:01 am by francisc

    » POR UNA PAZ PERDURABLE EN SIRIA
    Wed Dec 14, 2016 4:19 am by francisc

    Who is online?

    In total there are 5 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 5 Guests

    None


    [ View the whole list ]


    Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

    Statistics

    Our users have posted a total of 4409 messages in 1415 subjects

    We have 194 registered users

    The newest registered user is ZiggyT


      La Chine condamnée à une croissance soutenue pour éviter un chômage de masse

      Share
      avatar
      ElIndio

      Number of posts : 341
      Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
      Website : luxemburgism.lautre.net
      Registration date : 2008-04-16

      La Chine condamnée à une croissance soutenue pour éviter un chômage de masse

      Post  ElIndio on Fri Nov 14, 2008 5:29 am

      La Chine est condamnée à une croissance très soutenue si elle ne veut pas se retrouver confrontée à sa hantise, un chômage de masse et des troubles sociaux et politiques, un risque qui s'accroît avec la crise mondiale.

      La quatrième puissance économique mondiale entre dans une zone "rouge" si sa croissance tombe sous les 8%, seuil en-dessous duquel elle ne peut plus créer 12 millions d'emplois par an, selon des chiffres sur lesquels s'accordent les analystes.

      Pour la première fois en cinq ans, Pékin a vu sa croissance trimestrielle ralentir, à 9%, et pour 2009 les autorités chinoises, comme le FMI, prévoient une décélération, entre 8 et 9%, en raison de l'impact de la crise financière.

      "On rentre dans une période difficile", estime Françoise Nicolas, économiste à l'Institut français des relations internationales, pour qui, sous le seuil des 8%, "on peut craindre des problèmes sociaux majeurs (...) encore plus d'émeutes que d'habitude".

      Les villages et villes de Chine sont chaque année secoués par des dizaines de milliers de protestations sporadiques, souvent violentes. Expropriation de paysans, corruption de cadres locaux, arbitraire ou violences de la police mettent souvent le feu aux poudres.

      Le plan de relance colossal de 455 milliards d'euros que vient d'annoncer Pékin, avec d'énormes travaux d'infrastructures, apparaît comme un moyen de désamorcer la bombe sociale que serait un chômage accru.

      "La pression sur l'emploi est énorme, le risque social est aussi dangereux pour la Chine que le choc financier l'est pour le reste du monde", estime Dong Tao, analyste pour le Crédit Suisse à Hong Kong.

      Dans le Sud manufacturier, la crise financière mondiale a aggravé les effets d'un retournement déjà sensible.

      Des milliers de "mingong" --ces "ouvriers paysans" qui ont construit les centre-villes rutilants de tant de métropoles depuis 30 ans et qui seraient aujourd'hui 200 millions-- commencent à regagner leurs provinces rurales, dans un reflux tout à fait inhabituel.

      Dans le delta de la Rivière des perles, beaucoup ont été licenciés dans les usines exportatrices. Dans le secteur du jouet, 53% des exportateurs ont fermé au cours des sept premiers mois de l'année.

      "Les migrants sont les premiers fusibles, les entreprises ferment et les patrons disparaissent dans la nature, il y a zéro recours", relève Mme Nicolas, "certains se retournent contre le gouvernement ces temps-ci, et parfois le gouvernement (local) apporte son aide".

      Des milliers de mingong ont protesté sans effet devant leurs usines fermées, avant de rentrer dans leurs campagnes jusqu'après le nouvel an chinois, fin janvier, ayant perdu l'espoir de retrouver un emploi.

      Des campagnes où déjà 120 millions de Chinois sont au chômage. Quant au taux officiel de chômage de 4,5% dans les métropoles, où la "population flottante" n'est pas comptabilisée, il n'est pas crédible pour les économistes.

      "Il y a une crainte qui transparaît dans le discours", note un diplomate occidental au sujet des dirigeants du Parti communiste chinois, "cela les inquiète s'il y a beaucoup de chômage".

      La légitimité du PCC ne repose plus, dans une Chine désormais tout entière tendue vers le profit, que sur la croissance économique. Le soulèvement de Tiananmen en mai-juin 1989 avait débuté avec l'exaspération du peuple face à l'inflation.

      On voit "une montée des crises, des gens qui attaquent des commissariats, une forme de ras-le-bol. Je ne pense pas que ça puisse prendre des dimensions nationales", estime ce diplomate, "mais il risque d'y avoir de plus en plus de flambées sporadiques".

      Des flambées que le Parti et son redoutable appareil policier ne devraient théoriquement pas autoriser à prendre de l'ampleur.

      "La révolte, ça suppose des partis derrière", dit-il. En Chine, "il n'y a pas d'organisation, pas de leader".

      Mais, note-t-il, "aujourd'hui il y a l'internet". Y compris dans les campagnes.

      http://fr.biz.yahoo.com/14112008/202/la-chine-condamnee-une-croissance-soutenue-pour-eviter-un-chomage.html
      avatar
      JM Delgado

      Number of posts : 731
      Group : Democracia Comunista Internacional-Organización marxista luxemburguista
      Location : Metalúrgico
      Registration date : 2008-06-20

      Re: La Chine condamnée à une croissance soutenue pour éviter un chômage de masse

      Post  JM Delgado on Sat Nov 15, 2008 11:51 am

      Militantes obreros chinos presos y condenados a largas penas:
      Imprisoned Workers
      Over the last two decades of economic reform, millions of workers have been laid off without due compensation, while millions of others continue to be exploited, working long hours in hazardous conditions. Many legitimate workers’ protests seeking redress for these rights violations have been branded as “illegal demonstrations.” And, as a result, many ordinary workers have been arrested, detained and sentenced to long prison terms.

      The Chinese government has made conscious effort to improve workers’ rights over the last few years by passing new legislation, such as the Labour Contract Law in 2007; however, labour rights violations remain commonplace throughout China. To acknowledge and support workers who have been imprisoned because of their active participation in defending labour rights, every year on 4 June, CLB compiles a list of imprisoned worker activists. We have endeavored to gather as much information about each case as possible, but the lack of an independent news media presence at many worker protests and subsequent trials means that reliable information can be difficult to obtain. Hence, the following list is by no means complete.

      Three worker activists, Chen Yuping, Hu Jing and Li Guohong, were added to our list over the last 12 months. Hu was forcibly sent to a psychiatric institution in November 2007 for his attempts to claim unpaid wages in Sichuan. Li was a laid-off workers’ representative who fought for laid-off workers’ rights in Henan. He was sent to re-education through labour for one and a half years in November 2007.

      Seven workers were released after finishing their prison terms. He Chaohui, who was sentenced for 10 years’ imprisonment in 1999 was confirmed released in October 2007. Yue Tianxiang, who was sentenced to 10 years’ imprisonment, was released in January 2008. Zhao Changqing, who was sentenced to 5 years’ imprisonment in 2002, was released in November 2007.

      * Prisoners marked with an asterisk have been released since the publication of this year's list.
      I.CURRENTLY IMPRISONED

      Chen Yuping 陳玉平
      Hu Mingjun 胡明君
      * Hu Shigen 胡石根
      Jiang Cunde 蔣存德
      Kong Youping 孔佑平
      Li Guohong 李國宏
      Li Wangyang 李旺陽
      Li Xintao 李信濤
      Liu Jian 劉健
      Liu Zhihua 劉智華
      Miao Jinhong 苗金紅
      Ni Xiafe i倪顯飛
      Ning Xianhua 寧先華
      She Wanbao 酓萬寶
      Wang Miaogen 王妙根
      Wang Sen 王森
      Yao Fuxin 姚福信
      * Zha Jianguo 查建國
      * Zhang Shanguang 張善光
      Zhou Yuanw u周遠武


      II.CURRENT STATUS UNCLEAR

      Ding Xiulan 丁秀蘭and Liu Meifeng 劉美鳳
      Zhu Fangming 朱芳鳴

      III.CONFIRMED/ ASSUMED RELEASED

      Du Hongqi 杜紅旗
      Gao Hongming 高洪明
      He Chaohui 何朝輝
      Hu Jing 胡敬
      Kong Jun 孔君
      Liao Shihua 廖實華
      Luo Mingzhong 羅明忠
      Luo Huiquan 駱惠全
      Shao Liangchen 邵良臣
      Xiao Yunliang 肖雲良
      Yang Jianli 楊建利
      Yue Tianxiang 岳天祥
      Zhao Changqing 趙常青



      http://www.china-labour.org.hk/en/node/100014

      Code:
      [code]
      avatar
      JM Delgado

      Number of posts : 731
      Group : Democracia Comunista Internacional-Organización marxista luxemburguista
      Location : Metalúrgico
      Registration date : 2008-06-20

      Re: La Chine condamnée à une croissance soutenue pour éviter un chômage de masse

      Post  JM Delgado on Sun Nov 16, 2008 2:23 am

      Mas noticias en el China Labor Watchhttp://www.chinalaborwatch.org/

      Sponsored content

      Re: La Chine condamnée à une croissance soutenue pour éviter un chômage de masse

      Post  Sponsored content


        Current date/time is Sat Sep 23, 2017 11:02 pm