International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Similar topics

    Log in

    I forgot my password

    Navigation

    Latest topics

    » Critique Sociale
    Mon Sep 05, 2016 11:54 am by Atreides

    » QUÉ HACER ANTE UN CUERPO SOCIAL EN DESCOMPOSICIÓN
    Thu Sep 01, 2016 11:35 am by francisc

    » EL BREXIT EL AUTO GOLPE Y EL YIHADISMO
    Mon Aug 01, 2016 11:25 am by francisc

    » ¿PUCHERAZO?
    Tue Jun 28, 2016 9:45 am by francisc

    » 18 de Junio: MANIFESTACIÓN EN DEFENSA DE LO PÚBLICO
    Mon Jun 06, 2016 11:42 am by luxemburguista

    » Contre la "loi travail", passons à la vitesse supérieure !
    Wed Mar 30, 2016 6:03 am by Atreides

    » Reunion Publique du CCI
    Tue Jan 05, 2016 3:00 pm by rubion

    » EL CONTEXTO PRESENTE Y FUTURO DE CATALUNYA DEBE DE BASARSE EN LOS CIUDADANOS Y NO EN PACTOS
    Tue Jan 05, 2016 10:05 am by francisc

    » LA ENCRUCIJADA SIRIA
    Sat Jan 02, 2016 11:25 am by francisc

    Who is online?

    In total there are 4 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 4 Guests :: 1 Bot

    None


    [ View the whole list ]


    Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

    Statistics

    Our users have posted a total of 4399 messages in 1407 subjects

    We have 189 registered users

    The newest registered user is sebastianIII


      Temps de travail: les eurodéputés rejettent la semaine de plus de 48 heures

      Share

      ElIndio

      Number of posts : 341
      Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
      Website : luxemburgism.lautre.net
      Registration date : 2008-04-16

      Temps de travail: les eurodéputés rejettent la semaine de plus de 48 heures

      Post  ElIndio on Wed Dec 17, 2008 1:27 pm

      http://fr.news.yahoo.com/2/20081217/twl-temps-de-travail-les-eurodeputes-rej-c99dde2.html

      Il y a une vie après le travail...



      Après trois ans de blocage, orchestré essentiellement par le Royaume-Uni, les 27 pays de l'UE avaient arraché difficilement un compromis a minima en juin sur la révision de la loi européenne sur l'aménagement du temps de travail.

      Appelés à se prononcer en deuxième lecture sur ce texte, les eurodéputés ont demandé mercredi aux gouvernements de l'UE de revoir leur copie, à une très large majorité.

      "C'est une grande victoire pour l'Europe sociale", s'est réjoui le négociateur du Parlement européen, le socialiste espagnol Alejandro Cercas. Selon lui, les eurodéputés ont "entendu les médecins, les syndicats et les travailleurs dont la santé et la sécurité étaient menacées".

      Ces derniers s'étaient mobilisés en amont du vote. Mercredi, ils étaient plusieurs milliers à s'être rendus à l'appel de la Confédération européenne des syndicats dans les rues de Strasbourg.

      Une "conciliation" devra maintenant être organisée entre le Parlement et le Conseil (représentant les Etats membres) pour qu'une révision voit le jour.

      "Cette conciliation, je la sens difficile, je la crois possible", a commenté le ministre français du travail Xavier Bertrand, réuni mercredi à Bruxelles avec ses homologues européens au moment même où le Parlement européen rejetait leur compromis.

      En juin ces mêmes ministres étaient tombés d'accord pour encadrer légèrement mieux les dérogations que les patrons peuvent déjà négocier avec leurs employés au plafond de 48 heures hebdomadaires.

      Leur accord instaurait un plafond (60 ou 65 heures hebdomadaires en moyenne sur trois mois) pour ces dérogations.

      "La directive actuelle donne la possibilité de travailler jusqu'à 78 heures par semaine, la position de compromis des gouvernements était sans doute un progrès", a estimé le commissaire européen aux Affaires sociales, Vladimir Spidla.

      Les gouvernements grec et portugais --parmi les pays critiques du compromis arraché en juin et auquel la France s'était ralliée-- se sont félicités de la décision des parlementaires.

      Les eurodéputés communistes, dont le chef Francis Wurtz dénonçait "un véritable retour au temps de Dickens", les Verts et les socialistes ont pu compter mercredi sur le soutien d'un tiers des libéraux et d'une partie des conservateurs pour faire échec à ce texte.

      "Nous avons clairement indiqué que les dérogations à la durée légale du temps de travail devaient disparaître", s'est réjoui le travailliste britannique Stephen Hughes.

      L'autre point litigieux, refusé par plus de 500 des quelque 700 eurodéputés présents, concerne l'introduction de "temps de garde inactifs" pour certaines professions, notamment médicales.

      Les 27, notamment certains pays de l'Est de l'Europe, souhaitent qu'ils ne soient pas comptabilisés comme du temps de travail. Sans révision législative, la plupart des Etats sont en infraction avec la jurisprudence européenne.

      Selon la présidence française de l'UE et le Parlement, c'est surtout sur ce chapitre qu'il existe encore des marges de manoeuvre.

      Le gouvernement britannique a immédiatement averti mercredi que mettre un terme aux dérogations serait "mauvais pour les affaires au Royaume-Uni" et pour les travailleurs qu'on prive de "la chance de travailler plus longtemps s'ils le souhaitent".

      L'organisation patronale européenne BusinessEurope a déploré l'abandon d'une solution "pragmatique", l'association des chambres européennes de commerce et d'industrie dénonçant un "vote désastreux pour l'économie européenne".

        Current date/time is Thu Dec 08, 2016 6:52 pm