International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Log in

I forgot my password

Navigation

Latest topics

» Critique Sociale
Mon Sep 05, 2016 11:54 am by Atreides

» QUÉ HACER ANTE UN CUERPO SOCIAL EN DESCOMPOSICIÓN
Thu Sep 01, 2016 11:35 am by francisc

» EL BREXIT EL AUTO GOLPE Y EL YIHADISMO
Mon Aug 01, 2016 11:25 am by francisc

» ¿PUCHERAZO?
Tue Jun 28, 2016 9:45 am by francisc

» 18 de Junio: MANIFESTACIÓN EN DEFENSA DE LO PÚBLICO
Mon Jun 06, 2016 11:42 am by luxemburguista

» Contre la "loi travail", passons à la vitesse supérieure !
Wed Mar 30, 2016 6:03 am by Atreides

» Reunion Publique du CCI
Tue Jan 05, 2016 3:00 pm by rubion

» EL CONTEXTO PRESENTE Y FUTURO DE CATALUNYA DEBE DE BASARSE EN LOS CIUDADANOS Y NO EN PACTOS
Tue Jan 05, 2016 10:05 am by francisc

» LA ENCRUCIJADA SIRIA
Sat Jan 02, 2016 11:25 am by francisc

Who is online?

In total there are 5 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 5 Guests

None


[ View the whole list ]


Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

Statistics

Our users have posted a total of 4399 messages in 1407 subjects

We have 189 registered users

The newest registered user is sebastianIII


    Et si on essayait la démocratie ?

    Share

    Atreides

    Number of posts : 166
    Group : Démocratie Communiste - Luxemburgiste
    Registration date : 2008-04-16

    Et si on essayait la démocratie ?

    Post  Atreides on Thu Mar 12, 2009 7:48 am

    Et si on essayait la démocratie ?


    La démocratie, c’est le pouvoir au peuple. Il devient indispensable de le rappeler. Ce n'est pas seulement le pouvoir de décider qui aura le pouvoir à notre place, pendant une durée donnée.

    Les institutions actuelles ne sont pas véritablement démocratiques. Le système existant consiste en fait en une dépossession des citoyens. Il y a un flagrant défaut de démocratie, un manque de démocratie qui étouffe la vie sociale – on le voit par le mur de refus, et souvent de mépris, qui est opposé par le pouvoir aux manifestants et grévistes qui défendent des revendications nécessaires et majoritaires.

    Ce manque de démocratie est un problème mondial, même en dehors des régimes dictatoriaux (qu'il faut évidemment contribuer à combattre en priorité). Le système capitaliste, entre autres maux, perpétue une hétérogénéité violente entre les situations sociales, et même entre les possibilités sociales. Or, la démocratie ne peut exister que si les individus peuvent exprimer pleinement leur individualité, et en même temps si l'ensemble de ces individus font société. La démocratie exige que les principes de liberté, d’égalité, de fraternité soient une réalité pour toutes et tous – et pas uniquement un slogan restant théorique.

    Il y a donc la nécessité d’une appropriation de la démocratie, sans laquelle le pouvoir est dans les faits exercé par des oligarchies, ce qui est contradictoire avec le principe démocratique.

    Il est normal que la constitution ait changé depuis celle de la Première République, mais alors qu’on pourrait croire qu’en deux siècles la constitution serait devenue plus démocratique, elle est en réalité devenue moins démocratique sur presque tous les aspects sauf celui – fondamental – du suffrage féminin. Entre autres reculs, il y a eu la restauration dès la Deuxième République du principe monarchique par l'instauration d'un « président de la République » qui, seule innovation « républicaine », est élu. Il peut ensuite régner sans en référer à la population pour toute la durée de son mandat, décidant avec ses conseillers et ministres non élus, se trouvant au-dessus des lois par son immunité judiciaire, et toutes ses dépenses étant payées par l'Etat.

    La démocratie est un projet d’avenir


    S'il s'agit de maintenir des formes d'oppression sociale, il est logique que le pouvoir appartienne à des « experts » - comme c'est le cas actuellement. Mais s'il s'agit de changer la société en partant de la réalité sociale vécue par chacun, alors une véritable démocratie est indispensable : une démocratie faite par tous. La démocratie réelle permettrait d'organiser une vie commune pacifiée, débarrassée de l'organisation du travail contraint et exploité qu'est le système du salariat, et un libre épanouissement de tous et de chacun.

    Nous pouvons créer des assemblées démocratiques, des Assemblées Générales et des conseils permanents, pour permettre l'invention, le dialogue, l'échange, la décision démocratique, qui ne peuvent exister que dans la libre expression tant individuelle que collective.

    Il n'y a pas de démocratie authentique sans réelle démocratie sociale. La seule vraie démocratie est une démocratie d’égaux, sans une division entre citoyens de première ou de seconde classe. Il n'y a pas besoin de quelque forme de domination que ce soit si la société se base sur la coopération entre humains égaux. Une telle société permettrait d'en finir avec les diverses dominations qui minent la société actuelle.

    La crise du capitalisme nous montre de façon claire la nécessité de transformer complètement l'organisation économique et sociale. Ni « patrons », ni « salariés », ni « actionnaires » : c'est une nouvelle société que nous devons inventer.

    Réaliser la démocratie implique un investissement de tous dans la production commune des décisions. Chacun se doit de s’informer, de débattre, de participer à une réflexion et à une élaboration collectives, puis aux décisions. Cela implique que chacun ait toutes les possibilités matérielles – à commencer par le temps ! – de s'informer et de consacrer du temps à cette élaboration collective.

    Le vote est bien sûr indispensable au fonctionnement démocratique. Mais choisir et formuler les questions à trancher, cela doit aussi être mis en place de façon démocratique. Autrement dit, la démocratie n’est pas seulement un processus de décision, mais aussi un processus de libre élaboration collective des différentes possibilités sur lesquelles il faudra, par la suite, faire des choix.

    Il s'agit également de garantir l'indépendance des contre-pouvoirs. Enfin, la démocratie, pour fonctionner de façon saine et transparente, a besoin de l'existence d'importants médias fiables et indépendants, et d'un réel pluralisme.

    Une véritable démocratie s’oppose forcément aux fonctionnements hiérarchiques. Il s'agit de construire collectivement une société permettant le libre épanouissement de tous et de chacun, une société déterminée démocratiquement et de façon autonome, autogérée.

    En plus de permettre la satisfaction des revendications actuelles, une mobilisation massive et dans la durée, n'hésitant pas à s'en prendre au système lui-même, pourrait permettre un vaste mouvement de démocratisation, de libération, et d'émancipation.

    La démocratie reste un projet d’avenir !

    Critique Sociale

    Robert S
    Guest

    Auto-Organisation des Etres Humains en vue de l’Etablissement d’une Constitution Mondiale

    Post  Robert S on Fri Jun 11, 2010 11:40 am

    POUR SUCCÉDER AU SYSTÈME CAPITALISTE MONDIAL

    Le texte décrit la mise en place d’un Système Démocratique Mondial permettant d’établir une Constitution Démocratique Mondiale.

    Ce Système est conçu dès le départ pour lutter contre les inévitables corruptions humaines comportées par tout Système de Représentation.

    Ce Système repose sur deux réseaux parallèles, indépendants et complémentaires, basés sur des rencontres régulières de nombreux petits groupes d’Etres Humains : un premier réseau chargé de réfléchir, discuter et élaborer une Constitution Mondiale, et un second réseau chargé de créer et gérer un site Internet, permettant de rassembler, classer et diffuser les Informations concernant le fonctionnement de ce Système.

    Ce Système peut être mis en place par l’Espèce Humaine de manière simple et progressive parallèlement au Système Capitaliste Mondial actuel.

    Ce Système repose sur le Pouvoir de l’Information et sur le Pouvoir de Constitution Politique. Il s’émancipe presque entièrement du Pouvoir de l’Argent.
    Auto-Organisation des Etres Humains en vue de
    l’Etablissement d’une Constitution Mondiale


    INTRODUCTION :

    L’Espèce Humaine affronte des problèmes fondamentaux :

    - Problèmes écologiques et démographiques, Répartitions inégales des richesses, des énergies, des ressources rares et des moyens logistiques, Guerres, Famines, Soif et Maladies ;

    - Corruptions de nos Dirigeants, Perversion du mot « Démocratie », Système Financier Mondial aberrant, Montée en puissance des Entreprises Mondiales et des Mafias, Concentration des Média les plus influents, Surveillance généralisée de chaque Etre Humain, Recherche Scientifique militaire,…

    Tous ces fléaux entraînent au moins 10 000 000 morts prématurées par an et conduisent l’Espèce Humaine vers un Système Totalitaire Mondial Marchand.

    Il est impossible que l’Espèce Humaine règle ces problèmes globaux par des approches locales et sans que la plupart des Etres Humains affichent une Volonté Politique Commune.

    L’avènement d’Internet rend aujourd’hui techniquement possible l’émergence de cette Volonté.

    Aucun Système Mondial (par exemple, un « Gouvernement Mondial » ou une « Constitution Mondiale pour l’économie ») réellement Démocratique ne peut légitimement voir le jour sans l’existence préalable d’une Constitution Mondiale, elle-même réellement Démocratique.

    Ce texte décrit la mise en place d’un Système Mondial, dont la structure Démocratique est Stable, ayant pour but l’émergence d’une Constitution Mondiale.

    Le Système proposé à la page 5 de ce document met en oeuvre les Principes suivants :

    - Chaque Etre Humain assume une part égale dans la Rédaction de la Constitution Mondiale, et dans le Contrôle de ce Système à l’échelle Mondiale, au moyen d’un Système de Délégation d’Echelle qui permet de désigner des Représentants.

    - Chaque Représentant est en relation directe avec un nombre restreint d’Etres Humains afin de former des groupes Solidaires et à visage Humain.

    - Ce Système utilise un Site Internet afin d’assurer à l’ensemble des Etres Humains une vision commune claire et globale de ce Système et de l’orientation de la Rédaction de Constitution.

    - Chaque Etre Humain exerce un Contrôle direct et permanent sur ses Représentants.
    Les inévitables corruptions des Représentants sont rapidement détectées. Les Etres Humains dont dépendent les Représentants suspectés peuvent alors immédiatement leur retirer tout pouvoir.

    - Les différents Pouvoirs constituent des sous-Systèmes fondamentalement Indépendants.
    La mise en place de ce Système est progressive, indépendante du Système Mondial actuel et nécessite peu de moyens.
    Sommaire :

    A – SYSTÈME ACTUEL : ESCLAVAGE DE L’ESPÈCE HUMAINE PAR LES ÉLITES MONDIALES
    B – SYSTÈME DÉMOCRATIQUE MONDIAL STABLE PROPOSÉ
    C – MISE EN PLACE DU SYSTÈME PROPOSÉ


    Ce texte est disponible à l'adresse suivante :
    http://membres.multimania.fr/suntzu/SunTzu/Constitution.pdf

    mondialiste

    Number of posts : 120
    Registration date : 2008-06-01

    Re: Et si on essayait la démocratie ?

    Post  mondialiste on Tue Jun 15, 2010 4:52 am

    Bonne idée, une administration mondiale vraiment démocratique, mais cette proposition est beaucoup trop détaillée (et donc assez utopique) et l'analyse économique a un air beaucoup trop d'une théorie de complot. C'est pas la manipulation financière qui est le problème principal mais l'exploitation du travail salarié au point de production. C'est seulement en mettant fin ä cela qu'on peut abolir le système capitaliste mondial.

    Robert S
    Guest

    Re: Et si on essayait la démocratie ?

    Post  Robert S on Thu Jun 17, 2010 2:24 pm

    Cette proposition a pour prétention de fournir un exemple pratique de Révolution Pacifique Mondiale, de montrer qu'on peut aller au-delà de la dénonciation des principaux problèmes de l'Espèce Humaine (ce qui constitue néanmoins une étape capitale de la prise de conscience globale) pour proposer concrètement un nouveau Système de relation humaine basé le concept de Démocratie plutôt que sur celui de rentabilité financière.
    Concernant "l'analyse économique" , elle n'a pas la prétention d'en être une, puisque réalisée par non-économiste, elle prétend simplement faire un tour rapide d'horizon sur le Système complexe formé par les interactions entre les principales formes de pouvoir à l'heure actuelle.
    Le problème principal est plutôt de savoir QUI décide de ce qui constitue le problème principal et QUI choisit la solution à ce problème, c'est-à-dire celui d'une Démocratie Mondiale établie au travers d'une Constitution Mondiale élaborée et gérée Démocratiquement.

    Sponsored content

    Re: Et si on essayait la démocratie ?

    Post  Sponsored content Today at 7:03 am


      Current date/time is Tue Dec 06, 2016 7:03 am