International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Log in

I forgot my password

Navigation

Latest topics

» Critique Sociale
Mon Sep 05, 2016 11:54 am by Atreides

» QUÉ HACER ANTE UN CUERPO SOCIAL EN DESCOMPOSICIÓN
Thu Sep 01, 2016 11:35 am by francisc

» EL BREXIT EL AUTO GOLPE Y EL YIHADISMO
Mon Aug 01, 2016 11:25 am by francisc

» ¿PUCHERAZO?
Tue Jun 28, 2016 9:45 am by francisc

» 18 de Junio: MANIFESTACIÓN EN DEFENSA DE LO PÚBLICO
Mon Jun 06, 2016 11:42 am by luxemburguista

» Contre la "loi travail", passons à la vitesse supérieure !
Wed Mar 30, 2016 6:03 am by Atreides

» Reunion Publique du CCI
Tue Jan 05, 2016 3:00 pm by rubion

» EL CONTEXTO PRESENTE Y FUTURO DE CATALUNYA DEBE DE BASARSE EN LOS CIUDADANOS Y NO EN PACTOS
Tue Jan 05, 2016 10:05 am by francisc

» LA ENCRUCIJADA SIRIA
Sat Jan 02, 2016 11:25 am by francisc

Who is online?

In total there are 2 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 2 Guests

None


[ View the whole list ]


Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

Statistics

Our users have posted a total of 4399 messages in 1407 subjects

We have 189 registered users

The newest registered user is sebastianIII


    Manifs et grèves le 23 mars en France

    Share

    ElIndio

    Number of posts : 341
    Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
    Website : luxemburgism.lautre.net
    Registration date : 2008-04-16

    Manifs et grèves le 23 mars en France

    Post  ElIndio on Sun Mar 14, 2010 5:30 pm

    Communiqué commun CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA

    Lors du sommet social qui s’est tenu aujourd’hui, le président de la République s’est limité à annoncer une série de rendez-vous. Les organisations syndicales continuent de manifester leur profonde inquiétude sur l’emploi, le pouvoir d’achat et les retraites. Le gouvernement n’a apporté aucune réponse concrète sur l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, les conditions de travail et les politiques publiques. Il renvoie la question des chômeurs en fin de droits à une concertation avec le secrétaire d’Etat à l’emploi. Alors que les organisations syndicales ont récemment dénoncé les atteintes au statut général des fonctionnaires, le gouvernement ne dit rien non plus sur le malaise dans la Fonction publique. Au nom de la révision générale des politiques publiques, il supprime des emplois au détriment des missions des services publics.

    La dégradation des conditions de travail et de l’emploi touche les salariés du privé comme du public.

    Concernant les retraites, avec un projet de loi annoncé dès septembre 2010, le calendrier reste très serré. Les organisations syndicales affirment leur volonté d’agir pour que le débat sur les retraites, prenne en compte l’ensemble des questions tant au niveau du privé que du public, notamment le niveau des pensions, l’emploi, le financement, la pénibilité, le code des pensions et la réduction des inégalités.

    Les rendez-vous fixés par le président de la République et les négociations avec le patronat doivent être l’occasion d’apporter des solutions favorables aux salariés. La situation économique et sociale nécessite l’intervention convergente des salariés du public comme du privé, des retraités, des privés d’emplois, pour porter avec force leurs attentes et défendre leurs intérêts communs.

    C’est pourquoi les organisations syndicales décident d’une mobilisation inter-professionnelle unitaire afin de peser sur ces différents rendez-vous. Elles décident ensemble d’une journée qui donne lieu à des grèves et des manifestations dans tout le pays le 23 mars.

    Les organisations syndicales réaffirment que la sortie de crise passe par des mesures en faveur de l’emploi, des salaires et pensions, une fiscalité plus juste, des politiques publiques en faveur d’une relance économique respectueuse des impératifs écologiques.


    Last edited by ElIndio on Mon Mar 22, 2010 6:14 pm; edited 1 time in total

    ElIndio

    Number of posts : 341
    Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
    Website : luxemburgism.lautre.net
    Registration date : 2008-04-16

    Re: Manifs et grèves le 23 mars en France

    Post  ElIndio on Mon Mar 15, 2010 6:30 pm

    Des syndicats Solidaires : http://www.solidaires.org/IMG/pdf/4p_retraites_2010.pdf


    ElIndio

    Number of posts : 341
    Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
    Website : luxemburgism.lautre.net
    Registration date : 2008-04-16

    Re: Manifs et grèves le 23 mars en France

    Post  ElIndio on Sun Mar 21, 2010 7:28 am

    Lu sur http://paris.indymedia.org :

    Liste des manifestations du 23 mars 2010 sur le site Fabula.org : http://www.fabula.org/actualites/article36584.php

    À Paris :

    > 13h, manifestation nationale unitaire des infirmières de l’Education Nationale.

    > 14h, République en direction de Nation via Bastille.

    > 18h30 assemblée générale des grévistes de l’éducation.


    ElIndio

    Number of posts : 341
    Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
    Website : luxemburgism.lautre.net
    Registration date : 2008-04-16

    Re: Manifs et grèves le 23 mars en France

    Post  ElIndio on Tue Mar 23, 2010 10:53 am

    Des centaines de milliers de personnes ont fait grève et manifesté mardi dans de nombreuses villes de France dans le cadre d'une journée d'action pour l'emploi, les salaires et les retraites.

    Selon le syndicat Solidaires (Sud), au moins 600.000 personnes ont participé à 177 manifestations. Une estimation provisoire de la CGT évoquait un "chiffre supérieur".

    Les syndicats CGT, CFDT, FSU, Solidaires (Sud) et Unsa veulent faire pression sur le gouvernement, deux jours après le dénouement des élections régionales et au lendemain d'un remaniement qui a vu Eric Woerth remplacer Xavier Darcos au ministère du Travail, et l'arrivée de Georges Tron comme secrétaire d'Etat à la Fonction publique.

    Les grèves, diversement suivies, ont surtout concerné les transports, les enseignants, dont 22% ont cessé le travail selon le ministère, et la fonction publique, en grève à 17,4%.

    Le trafic SNCF était conforme aux prévisions, soit 65% des TGV en circulation, de 35% à 75% des TER, plus de 50% des Transilien et de 50 à 60% des Corail. Le trafic des TGV internationaux (Eurostar, Thalys, Lyria, Aleo) était normal.

    Selon la direction de la SNCF, le taux de participation à la grève s'établissait à 28,3% à 11h00.

    À la RATP, le trafic était quasi normal dans le métro, sur les réseaux des bus et tramways ainsi que sur le RER A. Toutefois, seul un RER B sur deux circulait.

    ENSEIGNANTS EN GRÈVE

    L'Union des transports publics et ferroviaires (UTP) évoque dans un communiqué des "perturbations limitées", avec "un fonctionnement normal ou presque dans plus de 75% du réseau". Les villes les plus touchées sont Cannes, Clermont-Ferrand, Morlaix, Nice, Pau et le tramway à Lille.

    A l'école, le ministère de l'Education nationale a annoncé 21,69% des enseignants en grève en moyenne à la mi-journée. Mais selon le Snes-FSU, plus de quatre enseignants sur dix se sont mis en grève dans les collèges et les lycées.

    La Fédération syndicale unitaire (FSU) a elle aussi appelé les fonctionnaires à être "massivement en grève" et à manifester, tant pour le pouvoir d'achat que pour le "dossier essentiel des retraites".

    A la mi-journée, le taux de grévistes était de 17,4% dans la Fonction publique de l'Etat, selon le ministère.

    Du côté des manifestants, le défilé parisien rassemblant plusieurs dizaines de milliers de personnes s'est rendu de la place de République à celle de la Nation.

    On y reconnaissait les leaders syndicaux Bernard Thibault (CGT) et François Chérèque (CFDT), le premier secrétaire du PCF Marie-George Buffet et le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon.

    "Il y a un regain de combativité des salariés pour faire admettre aux employeurs qu'il y a un problème de partage des richesses dans ce pays", a dit Bernard Thibault sur Europe 1.

    La réforme des retraites, qui débouchera sur des décisions à la rentrée selon le président Nicolas Sarkozy, va être "très compliquée", a-t-il prévenu.

    "PAS D'ABSTENTION POUR LES PROBLÈMES SOCIAUX"

    Entre 13.000 selon la police et 50.000 personnes selon les syndicats ont défilé à Marseille. A Nice, de 4.500 à 8.000 personnes selon les sources ont manifesté aux cris de "Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère".

    A Nantes, entre 8.000 et 20.000 personnes ont marché dans le centre-ville. "Il y a une bonne mobilisation des équipes, il n'y a pas eu d'abstention au troisième tour social", s'est réjouie Isabelle Mercier, responsable de l'union départementale CFDT en Loire-Atlantique.

    A Rouen, la mobilisation a été importante, la police dénombrant plus de 30.000 manifestants.

    A Rennes, ils étaient 5.500 selon la police et la double d'après les organisateurs. "Il n'y a pas d'abstention pour les problèmes sociaux. Les vrais enjeux, ils sont là", a commenté Patrice Forgeou, secrétaire adjoint de l'union départementale CFDT en Ille et Vilaine.

    Entre 10.000 et 14.000 personnes ont manifesté à Lyon sur la musique des "Motivés" en chantant "retraites, revenus, logements, du pognon, ils en ont".

    "Retraites j'y tiens", "la crise c'est pas nous", "Sarko t'as rien compris" indiquaient des banderoles du défilé bordelais, qui a réuni 8.000 personnes selon la police et 30.000 selon les syndicats.

    Jugeant que "trop de manifs tue les manifs", la CFTC et la CGC ne se sont pas jointes au mouvement, décidé après le sommet social de la mi-février à l'Elysée. Force ouvrière défile de son côté sur la seule question des retraites.

    Reuteurs sur Yahoo!

    ElIndio

    Number of posts : 341
    Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
    Website : luxemburgism.lautre.net
    Registration date : 2008-04-16

    Les salariés ne se sont pas abstenus de descendre dans la rue

    Post  ElIndio on Wed Mar 24, 2010 12:06 pm



    Les salariés ne se sont pas abstenus de descendre dans la rue

    Après les régionales dimanche, salariés du privé et du public étaient appelés à descendre dans la rue ce mardi pour les retraites et l'emploi. Ils étaient 800 000 personnes selon la CGT, 380 000 selon la police. C'est loin du pic historique du 19 mars 2009 (3 millions selon la CGT), mais leaders syndicaux et politiques se disent plutôt satisfaits.

    Dans le défilé parisien, Bernard Thibault de la CGT a jugé la mobilisation «plutôt bonne compte tenu de l'absence de communication des médias auprès du public sur la journée d'action et de certains éléments de division syndicale».

    Pour François Chérèque (CFDT), les syndicats attendent «un signe de justice sociale». «Tout le monde sait très bien que le problème des retraites ne pourra pas être résolu tant qu'on n'aura pas fait chuter le chômage et remonter l'emploi dans ce pays.»

    Et Jean-Luc Mélenchon du Parti de Gauche d'analyser: «Chaque fois qu'on met une tannée à la droite, cela fait remonter la mobilisation sociale et chaque fois que nous, nous prenons une tannée, la mobilisation descend» dans les manifs.

    A Rennes, la mobilisation, avec ses 5000 à 10 000 manifestants, a d'abord surpris les leaders syndicaux, eux-mêmes. «Quand on cible les vrais problèmes des gens, il n'y a pas d'abstention. Les vrais enjeux ils sont là!», s'est réjoui Patrice Forgeou, secrétaire adjoint de l'union départementale CFDT en Ille et Vilaine. Le reportage dans les rues de Rennes, ici.

    A Bordeaux, ils étaient entre 8.000, selon la police, et 20.000 selon les syndicats, à défiler ce matin dans le centre de Bordeaux pour «imposer d'autres choix». Un cortège, de plus de 3 km de long, qui s'est étiré au rythme des chansons, du type «il y a longtemps que l'on sème, nous voulons récolter». A lire sur LibéBordeaux, le témoignage d'une prof en colère, travaillant dans un établissement qui accueille des élèves lourdement handicapés.

    «Quand on voit les similitudes entre la gestion du public et celle du privé, on ne peut être que déçu. Je ne suis pas entré dans la fonction publique pour assister à cette dérive», explique Patrick, un agent du ministère de la justice, croisé à Orléans. Reportage et vidéo ici.

    A Toulouse, ils étaient entre 9.000 et 18.000 manifestants, selon la police et les organisateurs. «Une bonne manif de reprise du mouvement social», juge un syndicaliste (la suite ici).

    Du monde aussi dans les rues de Lille (6 000 pour la police, 8 500 pour les organisateurs). Et surtout ouvriers et enseignants ensemble. Un point commun, la dégradation des conditions de travail. Témoignages à lire sur LibéLille.

    Source : http://www.liberation.fr/societe/0101626275-le-tour-de-france-des-manifs

    Sponsored content

    Re: Manifs et grèves le 23 mars en France

    Post  Sponsored content Today at 9:01 pm


      Current date/time is Wed Dec 07, 2016 9:01 pm