International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Log in

I forgot my password

Navigation

Latest topics

» Critique Sociale
Mon Sep 05, 2016 11:54 am by Atreides

» QUÉ HACER ANTE UN CUERPO SOCIAL EN DESCOMPOSICIÓN
Thu Sep 01, 2016 11:35 am by francisc

» EL BREXIT EL AUTO GOLPE Y EL YIHADISMO
Mon Aug 01, 2016 11:25 am by francisc

» ¿PUCHERAZO?
Tue Jun 28, 2016 9:45 am by francisc

» 18 de Junio: MANIFESTACIÓN EN DEFENSA DE LO PÚBLICO
Mon Jun 06, 2016 11:42 am by luxemburguista

» Contre la "loi travail", passons à la vitesse supérieure !
Wed Mar 30, 2016 6:03 am by Atreides

» Reunion Publique du CCI
Tue Jan 05, 2016 3:00 pm by rubion

» EL CONTEXTO PRESENTE Y FUTURO DE CATALUNYA DEBE DE BASARSE EN LOS CIUDADANOS Y NO EN PACTOS
Tue Jan 05, 2016 10:05 am by francisc

» LA ENCRUCIJADA SIRIA
Sat Jan 02, 2016 11:25 am by francisc

Who is online?

In total there are 5 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 5 Guests

None


[ View the whole list ]


Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

Statistics

Our users have posted a total of 4399 messages in 1407 subjects

We have 189 registered users

The newest registered user is sebastianIII


    Grève des chômeurs et des précaires en France le 3 mai

    Share

    ElIndio

    Number of posts : 341
    Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
    Website : luxemburgism.lautre.net
    Registration date : 2008-04-16

    Grève des chômeurs et des précaires en France le 3 mai

    Post  ElIndio on Sun May 02, 2010 4:33 pm

    Plusieurs collectifs en France et en Belgique vont commencer demain une grève des chômeurs et des précaires. Il semblerait qu'il soit soutenu par le CIP IDF (intermittents du spectacle et précaires de la région parisienne).

    Voir le programme



    Appel de la coordination des collectifs de chômeurs et précaires : tous en grève lundi 3 mai

    Une coordination nationale, réunissant à Paris le 3 avril des chômeurs et précaires de Paris, Montreuil, Rennes, Nantes, Angers, Tours, s’est engagée à relayer l’initiative de la coordination régionale de Bretagne appelant, dès le 3 mai, à une mobilisation de tous ceux qui sont touchés par les mesures actuelles concernant la gestion du chômage et de la précarité.

    La coordination apporte son soutien aux actions et initiatives de lutte et d’auto-organisation qui ont eu lieu ces derniers temps dans plusieurs villes :

    - occupations des Pôle Emploi et des CAF,

    - annulations de radiations et d’indus de paiement suite à des actions collectives,

    - permanences d’autodéfense politique contre les institutions,

    - auto-réductions, mise en place de jardins collectifs et de cantines populaires,

    - occupations des mairies, dont celle de Brest plus d’une semaine,

    - manifestations, présence aux côtés des grévistes de Pôle Emploi...

    Elle invite à intensifier les luttes à partir de ce mois d’avril 2010 afin que se mette en mouvement, le 3 mai, une véritable contre-offensive des chômeurs et des précaires à l’encontre de la logique de contrôle et d’exploitation (de profitation comme la nomment les guadeloupéens en grève générale l’année dernière) qui sous-tend toutes les conditions épuisantes et humiliantes qui leur sont imposées.

    Le chaos provoqué par l’explosion du nombre de chômeurs et l’engorgement sur le marché du travail, aggravés par les dernières mesures gouvernementales (fusion ANPE/ASSEDIC, Offre Raisonnable d’Emploi, 39 49, RSA accompagné d’une perte des droits connexes) expose au grand jour le véritable visage de la crise : un phénomène généralisé de paupérisation des populations et une stratégie de restriction des conditions d’accès des plus pauvres aux minimums vitaux. Seulement ce visage grimace : il grimace parce que son modèle d’insertion par le travail apparaît des plus cynique quand tout un chacun peut être amené à faire l’expérience du caractère structurel et massif du chômage et de la précarité. Il grimace parce qu’il doit relever un défi environnemental et ne nous propose que des emplois directement ou indirectement impliqués dans le désastre écologique. Il grimace enfin parce que l’augmentation des suicides, des arrêts de travail et des démissions chez les travailleurs sociaux et autres salariés des machines de contrôle, marque la réticence de ces derniers vis-à-vis de leurs fonctions qui les conduisent à jouer de plus en plus le rôle d’une police du contrôle, à être les instruments des sanctions et des radiations des chômeurs.

    Dès lors comment se traduit cette stratégie de mise au pas des populations les plus pauvres ?
    Par les menaces sur les revenus de survie, par une précarisation des contrats de travail, mais également par une injonction à donner son temps aux exploiteurs, à travailler à son employabilité en se rendant disponible aux innombrables évaluations, entretiens, ateliers de coaching et autres stages bénévoles censés nous rendre dociles en même temps qu’ils nous empêchent d’user de ce temps pour élaborer des formes politiques - émancipatrices, égalitaires et écologiques - d’organisation du vivre-ensemble.

    C’est à partir d’un tel point de vue que, depuis quelques mois, l’idée d’une grève des chômeurs et des précaires fait son chemin : une grève en premier lieu en tant qu’il s’agirait de s’organiser collectivement pour arrêter la marche forcée imposée aux chômeurs et aux précaires par les institutions, marche forcée qui renforce l’enfermement de chacun dans sa situation individuelle. Cette grève trouverait alors à s’incarner dans le refus du contrôle, des radiations, des pressions qui s’exercent sur tous ceux qui sont concernés par les réalités du chômage et de la précarité.

    Voir aussi :

    Indymedia Paris

    CIP IDF

    http://collectifdu3mai.blog-libre.net/



    L'un des collectifs au défilé avant-hier à Paris


    Last edited by ElIndio on Sun May 02, 2010 6:16 pm; edited 1 time in total

    ElIndio

    Number of posts : 341
    Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
    Website : luxemburgism.lautre.net
    Registration date : 2008-04-16

    Re: Grève des chômeurs et des précaires en France le 3 mai

    Post  ElIndio on Sun May 02, 2010 5:53 pm

    The post above is about groups that have been created in several cities in France calling unemployed and precarious people to unite and go on strike.

    Back in 2003, several groups were set up by temp employees in the sphere of cultural events. To my knowledge, one still remains active and involves also unemployed workers (in Paris). They back up the present initiative.

    They will stage a strike tomorrow. The video is from a State TV show in which they appeared (they were not expected) and called out for the strike.

    This reminds me a bit of the unemployed workers' councils now active in Spain...




    Este post trata de una huelga organizada por colectivos en Francia de parados y de precarios.

    En el 2003, varios colectivos de trabajadores temporales en la cultura fueron creados para combatir una ley limitando sus indemnisaciones de desempleo. Hoy en dia, que yo sepa, solo queda la de la region parisina. Esta gente apoya tambien esta iniciativa.

    Habrà una huelga de desempleados mañana. El video es una intervencion de uno de estos colectivos en un programa de television estatal (en vivo y sin que nadie los esperase) durante la cual llamaron a la huelga.

    Esto me recuerda un poco las asambleas de parados en España...

    ElIndio

    Number of posts : 341
    Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
    Website : luxemburgism.lautre.net
    Registration date : 2008-04-16

    Re: Grève des chômeurs et des précaires en France le 3 mai

    Post  ElIndio on Mon May 03, 2010 11:29 am

    Liste d'info de la Coordination des Intermittents et Précaires d'Ile de France
    Site internet: http://www.cip-idf.org
    Aujourd’hui lundi 3 mai, début de la Grève des chômeurs,

    nous étions une centaine à occuper le siège national de Pôle Emploi, Porte des Lilas.
    Au dernier étage, des bouteilles de champagne en nombre attendaient sagement une réunion des dirigeants, ceux-là mêmes qui nous radient, nous contrôlent. Les mêmes qui veulent nous manager à mort.
    Mais nous avons trouvé les bouteilles avant eux, et pour une fois le champagne, c’était pour nous.
    Nous nous sommes réunis autour de la gigantesque table où d’habitude ils décident de notre sort et nous y avons discuté de ce qui nous concerne : de la précarité partout, au boulot, dans la rue, dans les prisons, dans les institutions de gestion des précaires, de la mise au travail forcée partout.
    Combien se sont retrouvés radiés, sans thune, sans ticket, et incarcérés pour délit de précarité ? Et dans les prisons, contraints d’accepter des boulots payés trois euros de l’heure pour survivre ?
    Dans les E.S.A.T (établissement de soin et d’aide par le travail), on fait travailler les handicapés un mois gratuitement et on les remercie.
    Combien d’entre nous sont contraints d’accepter des emplois bifteck pour bouffer et se loger, payés au lance-pierre dans des contrats aidés qui subventionnent les employeurs ?
    Combien se sont vu orientés par Pôle Emploi vers des sous-traitants privés, des boîtes qui se font du fric sur notre dos et qui n’ont rien à nous proposer ?
    Le directeur de Pôle Emploi, Christian Charpy, qui n’a pas daigné venir nous parler, a permis à la police d’entrer, de nous déloger et de nous arrêter.
    À cette heure, la centaine de manifestants est sortie des commissariats.
    Il semblerait que Pôle Emploi porte plainte, nous exigeons le retrait de cette plainte.

    Isolés téléphoniquement face au 3949 ou dans un box à la CAF, chacun pour soi dans les queues de Pôle Emploi, divisés sur les lieux de travail.
    La Grève des chômeurs, c’est tout d’abord se rassembler et discuter partout, s’organiser, reprendre un peu de liberté par l’action collective.
    C’est refuser la concurrence de tous contre tous. Nous ne voulons pas être licenciés au rabais, ni contraints d’accepter n’importe quel travail dans le cadre de l’offre raisonnable d’emploi.
    Nous voulons l’argent sans contrepartie.
    La Grève des chômeurs, c’est refuser d’être radiés, contrôlés, culpabilisés et exiger beaucoup.

    Avoir l’air motivé, sourire à son patron, apprendre à se vendre, rester jeune et dynamique coûte que coûte, se faire remobiliser par des séances de coatching, faire du chiffre à tout prix, et répondre aux objectifs statistiques. Nous ne voulons pas être managés – à mort- et d’ailleurs qui voudrait l’être ici comme ailleurs ?

    Déjà à Rennes, Brest, Tours, Lannion, Lorient, Quimper, Lille, Montpellier, Nice, Bruxelles, Nantes, St Brieux, la Grève des chômeurs a commencé.
    Demain d’autres actions auront lieu.

    Nous appelons tous les chômeurs, précaires, intermittents du spectacle et de l’emploi, intérimaires des quartiers populaires, enfermés de la précarité, handicapés interdits de grève, avec ou sans papier, avec ou sans logement, étudiants, retraités à « grèver » ensemble.

    Du champagne pour tous
    Pôle Emploi, on en fera de la

    Les occupants du siège de Pôle Emploi

    Sponsored content

    Re: Grève des chômeurs et des précaires en France le 3 mai

    Post  Sponsored content Today at 2:33 am


      Current date/time is Sat Dec 03, 2016 2:33 am