International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Log in

I forgot my password

Navigation

Latest topics

» Critique Sociale
Mon Sep 05, 2016 11:54 am by Atreides

» QUÉ HACER ANTE UN CUERPO SOCIAL EN DESCOMPOSICIÓN
Thu Sep 01, 2016 11:35 am by francisc

» EL BREXIT EL AUTO GOLPE Y EL YIHADISMO
Mon Aug 01, 2016 11:25 am by francisc

» ¿PUCHERAZO?
Tue Jun 28, 2016 9:45 am by francisc

» 18 de Junio: MANIFESTACIÓN EN DEFENSA DE LO PÚBLICO
Mon Jun 06, 2016 11:42 am by luxemburguista

» Contre la "loi travail", passons à la vitesse supérieure !
Wed Mar 30, 2016 6:03 am by Atreides

» Reunion Publique du CCI
Tue Jan 05, 2016 3:00 pm by rubion

» EL CONTEXTO PRESENTE Y FUTURO DE CATALUNYA DEBE DE BASARSE EN LOS CIUDADANOS Y NO EN PACTOS
Tue Jan 05, 2016 10:05 am by francisc

» LA ENCRUCIJADA SIRIA
Sat Jan 02, 2016 11:25 am by francisc

Who is online?

In total there is 1 user online :: 0 Registered, 0 Hidden and 1 Guest :: 1 Bot

None


[ View the whole list ]


Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

Statistics

Our users have posted a total of 4399 messages in 1407 subjects

We have 189 registered users

The newest registered user is sebastianIII


    Retraites : les travailleurs attaqués peuvent battre le gouvernement !

    Share

    lucien

    Number of posts : 118
    Registration date : 2008-05-18

    Retraites : les travailleurs attaqués peuvent battre le gouvernement !

    Post  lucien on Mon Aug 30, 2010 2:47 pm

    Avec son projet de contre-réforme des retraites, le gouvernement Sarkozy veut faire passer une nouvelle mesure contre les travailleurs. L'enjeu est d'importance.

    Cette rentrée va être marquée par des grèves et des manifestations, sans doute massives. Il sera cependant nécessaire de poursuivre et d'accentuer la mobilisation, de passer à l'étape supérieure : face à l'attaque, l'unité des salariés doit se concrétiser pour obtenir le retrait de cette nouvelle contre-réforme des retraites et de toutes les attaques contre les travailleurs.

    Divers appels et initiatives ont déjà été lancés pour se servir de la journée de grève du mardi 7 septembre comme d'un point de départ pour une lutte de plus grande ampleur. En effet, malgré l'unanimité des syndicats contre ce projet (qui n'a guère reçu que le soutien, ô combien révélateur, du Medef), nous ne pouvons pas attendre une impulsion efficace de la lutte de la part des directions syndicales : trop de défaites passées forment une lourde expérience en ce sens. Il s'agit d'organiser à la base la contre-offensive sociale, la grève de masse généralisée.

    Dans l'immédiat, il s'agit évidemment de participer à la lutte contre ce projet gouvernemental. Mais nous participerons aux mobilisations unitaires sans dissimuler nos opinions : pour notre part, nous sommes opposés au système du travail salarié et au mode de production capitaliste. Nous militons donc pour un autre type de société, où on ne serait plus obligé de perdre sa vie à la gagner en attendant d'avoir 60 ans pour disposer – enfin ! – librement de son temps.

    La crise du capitalisme confirme que le mode de production capitaliste est destructeur, injuste, violent et instable. Nous sommes pour la défense des intérêts des travailleurs, et c'est pour cela que nous sommes aussi et surtout pour une autre société, libérée du travail contraint et des rapports capitalistes de production, une société sans classes sociales, débarrassée des Etats et des frontières. Cela ne peut être construit que par l'action commune à la base, par la démocratie directe.

    Pour aller vers des victoires, il est indispensable de commencer par ne pas perdre sur les retraites. Luttons contre la classe capitaliste et son gouvernement :


    Non à toute augmentation de l'âge de départ en retraite !

    Non à l'augmentation de la durée de cotisation ! 37,5 annuités maximum pour tous (public/privé) !

    Aucune retraite inférieure au SMIC !

    A bas le travail salarié, à bas le système capitaliste !

    http://democom.perso.neuf.fr/retraites.htm

    mondialiste

    Number of posts : 120
    Registration date : 2008-06-01

    Re: Retraites : les travailleurs attaqués peuvent battre le gouvernement !

    Post  mondialiste on Tue Aug 31, 2010 2:41 am

    Voici un autre projet de tract pour le 7 septembre:
    Si, le 7 septembre, nous sommes suffisamment nombreux à nous opposer au projet de réforme des retraites, nous pourrons faire reculer le gouvernement … mais en aucun cas, empêcher les nouvelles attaques qu’il nous prépare. Cela, aucune réforme, aucune mobilisation ne peuvent le faire.

    Qu’on l’appelle « économie de marché », « libéralisme économique », « libre entreprise » ou qu’on emploie tout autre euphémisme, le système social sous lequel nous vivons est le capitalisme. Sous celui-ci, les moyens de production et de distribution des richesses sociales – les moyens d’existence de la société – sont la propriété exclusive d’une minorité parasite dominante – les détenteurs de capitaux ou classe capitaliste – au profit de laquelle ils sont inévitablement gérés.

    La gauche critique ce système mais ne propose que des réformes qui permettent, intentionnellement ou non, de le perpétuer, lui et les problèmes qui en découlent inévitablement. Tenter d’aménager ce système en faveur des salariés, d’en adoucir les effets, en un mot, de l’« humaniser », c’est demander à un tigre de brouter du gazon.

    Depuis plus d’un siècle que les réformistes ont eu la possibilité d’en finir avec les problèmes du capitalisme (chômage, précarité, pauvreté, insécurité, pénurie de logements ici, malnutrition, famine, guerre ailleurs), et en dépit de l’infinité de gouvernements de toutes tendances qui se sont succédés dans le monde au cours du dernier siècle, non seulement ces problèmes n’ont pas disparu, mais ils se sont aggravés et d’autres sont venus se greffer. En outre, les réformes si difficiles à obtenir, sont remises en cause par le premier gouvernement « libéral » venu (comme aujourd’hui le recul l’âge).

    Parce que, par définition, le capitalisme ne peut fonctionner que dans l’intérêt des capitalistes, aucun aménagement, aucune mesure, aucune réforme, n’ont pu (et ne le pourront d’ailleurs jamais) subordonner la propriété privée capitaliste à l’intérêt général. Pour cette raison, seule la menace d’un mouvement socialiste se fixant comme seul but réaliste et immédiat l’instauration de la propriété sociale (d’où le nom de socialisme) des moyens d’existence de la société, de manière à assurer leur gestion par (et, donc, dans l’intérêt de) la collectivité tout entière, pousserait les capitalistes à concéder des réformes favorables aux salariés de crainte de perdre tout le gâteau.

    C’est pour la construction d’un tel mouvement que nous lançons un appel à tous les salariés conscients de l’opposition et de l’incompatibilité des intérêts des salariés avec ceux des capitalistes, à tous ceux qui, préoccupés par les attaques incessantes dont nous sommes victimes, désirent, non pas rafistoler la société actuelle mais y mettre un terme. Notre supériorité numérique écrasante nous permet tous les espoirs.

    Ce n’est qu’après avoir placé sous le contrôle de la collectivité les moyens d’existence sociaux que nous pourrons enfin assurer leur gestion, non plus dans l’intérêt égoïste de leurs actuels propriétaires, mais cette fois, réellement, dans l’intérêt général. Alors seulement serons-nous en mesure de réaliser un monde dans lequel le système actuel des États rivaux sera supplanté par une communauté mondiale sans frontières, le rationnement de l’argent et du système du salariat par le libre accès aux richesses produites, la concurrence par la coopération et l’antagonisme des classes par l’égalité sociale.


      Current date/time is Sat Dec 10, 2016 1:47 am