International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Log in

I forgot my password

Navigation

Latest topics

» Critique Sociale
Mon Sep 05, 2016 11:54 am by Atreides

» QUÉ HACER ANTE UN CUERPO SOCIAL EN DESCOMPOSICIÓN
Thu Sep 01, 2016 11:35 am by francisc

» EL BREXIT EL AUTO GOLPE Y EL YIHADISMO
Mon Aug 01, 2016 11:25 am by francisc

» ¿PUCHERAZO?
Tue Jun 28, 2016 9:45 am by francisc

» 18 de Junio: MANIFESTACIÓN EN DEFENSA DE LO PÚBLICO
Mon Jun 06, 2016 11:42 am by luxemburguista

» Contre la "loi travail", passons à la vitesse supérieure !
Wed Mar 30, 2016 6:03 am by Atreides

» Reunion Publique du CCI
Tue Jan 05, 2016 3:00 pm by rubion

» EL CONTEXTO PRESENTE Y FUTURO DE CATALUNYA DEBE DE BASARSE EN LOS CIUDADANOS Y NO EN PACTOS
Tue Jan 05, 2016 10:05 am by francisc

» LA ENCRUCIJADA SIRIA
Sat Jan 02, 2016 11:25 am by francisc

Who is online?

In total there are 2 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 2 Guests

None


[ View the whole list ]


Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

Statistics

Our users have posted a total of 4399 messages in 1407 subjects

We have 189 registered users

The newest registered user is sebastianIII


    Sites des AG en France - Website of the General Assemblies in France - Sitios de las asambleas generales en Francia

    Share

    ElIndio

    Number of posts : 341
    Group : Réseau Luxemburgiste International/International Luxemburgit Network
    Website : luxemburgism.lautre.net
    Registration date : 2008-04-16

    Sites des AG en France - Website of the General Assemblies in France - Sitios de las asambleas generales en Francia

    Post  ElIndio on Sun Nov 21, 2010 6:12 am

    AG des AG : site pour pour regrouper les AG en lutte.


    L'heure n'est pas à la résignation
    Appel de la rencontre nationale de Tours du 6 novembre

    Le 6 novembre à Tours se sont réuni-e-s les délégué-e-s mandaté-e-s ou observateurs/trices de 25 Assemblées Générales (AG) interprofessionnelles, AG de lutte, intersyndicales ouvertes à des non­syndiqué-e-s, collectifs, coordinations intersecteurs, etc..., de Laval, Le Havre, Angers, Béziers, Saint Etienne, Roanne, Chambéry, Nantes, Angoulême, Cognac, Bayonne, Chinon, Nîmes, Tours, Saint Denis, Rouen, Champigny, Paris-Est, Paris-Centre, Paris Ve/XIIIe, Paris XXe, Vannes, Lille, Grenoble et Nancy (sont excusées les villes de Aubenas, Agen, Brest, Rennes, Montpellier et Sarlat).

    Les travailleur/se-s du public et du privé, les chômeur/se-s, les retraité-e-s, les lycéen-ne-s et les étudiant-e-s se sont mobilisé-e-s massivement par la grève, la manifestation et les actions de blocage pour le retrait de la réforme des retraites, avec le soutien de la majorité de la population. Pourtant, le pouvoir n’a répondu que par le mépris, la désinformation, la répression, l’atteinte au droit de grève, et il décide de passer en force.

    La lutte contre la réforme des retraites arrive à un moment charnière. Alors que le gouvernement et la plupart des médias nous annoncent depuis des semaines la fin de la mobilisation, des actions de blocage et de solidarité sont menées dans tout le pays et les manifestations sont encore massives. Cette loi doit être abrogée. Nous refusons l’enterrement du mouvement après le vote de la loi.

    La stratégie de l’intersyndicale a été un échec pour les travailleur/se-s. Mais l’heure n’est pas à la résignation : nous sommes résolu-e-s à continuer le combat. Dans de nombreuses localités, celles et ceux qui luttent, syndiqué-e-s de diverses organisations et non-syndiqué-e-s, se sont retrouvé-e-s dans des Assemblés générales et des collectifs pour réfléchir et agir ensemble : informer, soutenir les secteurs en lutte, étendre la grève reconductible, organiser des actions de blocage. Nous voulons que cette dynamique de l’auto-organisation et de l’action commune se pérennise, s’amplifie et se coordonne.

    Ce mouvement s’inscrit dans une perspective plus large pour donner un coup d’arrêt à la politique du gouvernement et du patronat, qui préparent de nouvelles attaques, notamment sur l’assurance maladie. Nous restons convaincu-e-s que le seul moyen de gagner contre le gouvernement est le blocage de l’économie et la grève générale.

    Nous appelons à faire front contre la répression qui frappe de plus en plus brutalement celles et ceux qui participent au mouvement social.

    Nous avons tenu cette réunion nationale pour commencer à discuter entre nous, à nous coordonner et à mener des actions communes. Nous appelons celles et ceux qui luttent à se réunir en Assemblées générales s’il n’y en a pas encore dans leur localité. Nous appelons toutes les AG interprofessionnelles, AG de luttes, intersyndicales étendues aux non ­syndiqué-e-s, etc., à participer à la prochaine rencontre nationale à Nantes le samedi 27 novembre 2010, en envoyant des délégué-e-s mandaté-e-s.

    Nous invitons les organisations syndicales à envoyer des observateur/trice-s à cette rencontre.

    Nous appelons aux actions suivantes, venant renforcer les actions de toute nature qui se déroulent quotidiennement :

    -une action symbolique le 11 novembre à 11h pour l’abrogation du projet de loi et en hommage aux morts au travail avant la retraite ;

    -une journée d’action de blocage économique le 15 novembre, pour laquelle nous appelons au soutien international ;

    -une action symbolique consistant à brûler le texte de loi le jour de sa promulgation.

    Appel pour la seconde rencontre nationale des assemblées générales interprofessionnelles à Nantes

    Les dernières semaines ont vu, sur le front social, alors que la loi sur les retraites était promulguée en pleine nuit :

    - la suspension de la grève reconductible dans la plupart des secteurs, et notamment les secteurs clés de cette grève (Raffineries, dépôts et Port),

    - de grosses manifestations samedi 6 novembre, démentant un renoncement pourtant annoncé de toutes parts,

    - la poursuite d'actions et d'assemblées, à la base, dans de nombreuses villes,

    - un début de coordination de ces assemblées locales avec la réussite notamment du 11 novembre, grâce à la première rencontre nationale de Tours le 6 novembre.

    Nationalement, devant nous, l'intersyndicale, dont la stratégie de journées espacées a, au final, conduit à l'échec ce mouvement, ne propose plus qu'une journée "multiforme", organisée localement, le mardi 23 novembre.

    La grève générale, seule à même d'inverser le rapport de forces, n'a pas eu lieu. Mais la période, mondialement, est à la contestation sociale, car le système nous envoie dans le mur. La solidarité internationale s'est exprimée un peu partout.

    Les assemblées interprofessionnelles, les intersyndicales élargies aux non-syndiqués, les collectifs de lutte, etc., ont, dans des dizaines de villes, permis de s'organiser, tous ensemble, à la base. Voilà un des meilleurs acquis de cette lutte, voilà la voie à suivre,. Ces outils, créés par et pour la lutte, doivent permettre la poursuite de la mobilisation, et la préparation des prochains moments.

    Nous, assemblée générale interprofessionnelle de Nantes, comme décidé à Tours le 6 novembre, invitons l'ensemble des villes à envoyer leurs délégués ou observateurs à la seconde rencontre nationale qui se tiendra à Nantes samedi 27 novembre.

    Les modalités d'organisation (mandatement) et l'ordre du jour font l'objet de deux propositions séparées.

    On ne lâche rien !


    Appel de la seconde rencontre hexagonale des AGs interpro (27/11/2010)

    Le fait que la loi sur la réforme des retraites soit promulguée ne change rien à son caractère injuste, et ne donne pas légitimité à une réforme rejetée par la majorité de la
    population.

    La grève générale, seule à même d’inverser le rapport de forces, n’a pas eu lieu, mais la volonté de résistance ne s’est pas éteinte.

    Cette résistance s’inscrit dans une perspective de lutte plus large et plus globale contre une politique et un système inégalitaire.

    Nous sommes conscients que cette lutte revêt une dimension internationale et que la solidarité est notre force.

    Des assemblées générales interprofessionnelles, des intersyndicales locales ouvertes, des collectifs de lutte, etc. ont, dans des dizaines de localités, permis de
    s’organiser, ensemble, à la base, syndiqués et non syndiqués, travailleurs, chômeurs
    et étudiants, des lycéens aux retraités. C’est un acquis important de la lutte.

    Et si la notion d’assemblée générale appartient aux moments de lutte et de grève, il est primordial que les liens tissés se maintiennent et que, parfois sous d’autres formes, les espaces créés localement se prolongent.

    Ce 27 novembre, les délégués de 23 ags interpro et autres collectifs de lutte, réunis à Nantes, appellent :

    * A se saisir du mardi 14 décembre, où la grève générale est annoncée en Guadeloupe, pour une journée d’action.

    * A une nouvelle journée d’action à définir le samedi 15 janvier 2011

    C’est le Collectif Unitaire Interpro et Citoyen de Chambéry qui accueillera, le 22 janvier 2011, la troisième rencontre hexagonale.




    Albertville (73) -> Albertville en Lutte : blog pour informer des actions du collectif "Albertville en lutte".

    Chambéry (74) -> Chambé en lutte : collectif chambérien unitaire interpro et citoyen. Il est soutenu par l'UL CGT, CNT, SNESup FSU, SUD Solidaires, Unef, AGI !, Attac, LDH, Les Alternatifs, la Fédération Anarchiste, Fase, NPA, PG, et PCF.

    Le Havre (76) -> Havre de Grève : un bulletin d'information sur la mobilisation contre les attaques envers les retraites publié par l'assemblée générale interprofessionnelle. Elle se veut être la parole et le lien entre les grévistes de tous les secteurs en lutte et la parole de l'assemblée générale interprofessionnelle.

    A suivre...

      Current date/time is Fri Dec 09, 2016 8:01 pm