International Luxemburgist Forum - Foro Luxemburguista Internacional - Forum Luxemburgiste Intl

Forum for those in general agreement with the ideas of Rosa Luxemburg.
Foro para aquellos que tienen un acuerdo general con las ideas de Rosa Luxemburgo.
Forum pour ceux qui ont un accord général avec les idées de Rosa Luxembourg.

Translations

Similar topics

    Log in

    I forgot my password

    Navigation

    Latest topics

    » Critique Sociale
    Mon Sep 05, 2016 11:54 am by Atreides

    » QUÉ HACER ANTE UN CUERPO SOCIAL EN DESCOMPOSICIÓN
    Thu Sep 01, 2016 11:35 am by francisc

    » EL BREXIT EL AUTO GOLPE Y EL YIHADISMO
    Mon Aug 01, 2016 11:25 am by francisc

    » ¿PUCHERAZO?
    Tue Jun 28, 2016 9:45 am by francisc

    » 18 de Junio: MANIFESTACIÓN EN DEFENSA DE LO PÚBLICO
    Mon Jun 06, 2016 11:42 am by luxemburguista

    » Contre la "loi travail", passons à la vitesse supérieure !
    Wed Mar 30, 2016 6:03 am by Atreides

    » Reunion Publique du CCI
    Tue Jan 05, 2016 3:00 pm by rubion

    » EL CONTEXTO PRESENTE Y FUTURO DE CATALUNYA DEBE DE BASARSE EN LOS CIUDADANOS Y NO EN PACTOS
    Tue Jan 05, 2016 10:05 am by francisc

    » LA ENCRUCIJADA SIRIA
    Sat Jan 02, 2016 11:25 am by francisc

    Who is online?

    In total there are 2 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 2 Guests

    None


    [ View the whole list ]


    Most users ever online was 368 on Sun Feb 19, 2012 3:15 am

    Statistics

    Our users have posted a total of 4399 messages in 1407 subjects

    We have 189 registered users

    The newest registered user is sebastianIII


      Problèmes inhérents au communisme.

      Share

      nerd vincent

      Number of posts : 16
      Registration date : 2008-06-10

      Problèmes inhérents au communisme.

      Post  nerd vincent on Tue Jun 24, 2008 2:43 am

      Et bien! Nous y voici!
      Nous ne pouvons nier qu'aucun système n'est parfait. C'est pour cela que nous devons nous poser la question suivante:
      Quel problèmes pourrait causer la migration vers un système communiste?
      Ce topic est la pour que les luxembourgistes et leurs opposants sans distinction travaillent à remarquer ces problèmes et trouver des solution.

      faustelf
      Guest

      probleme inhérent a une migration vers un systeme communiste

      Post  faustelf on Tue Jun 24, 2008 3:34 am

      bonjour,
      j'aimerais soufflé un bon petit typhon sur vos idées ramollies par des années d'engraissement intellectuel gauchiste Smile, je sais je vais m'attiré de nombreuses haines en effectuant cette entrée si fracassante, mais il est temps que le débat prenne une autre tournure, voyez-vous je viens de parcourir quelques topics et je me suis vite rendu compte que la plupart des débats étaient constitué de personne en majorité, voir en totalité, du même avis, hors n'oublions pas que ce n'est pas parce que une grande majorité pense que quelque chose est vrai qu'elle l'est forcément ! Par contre elle arrive très bien à imposé son avis :p (je sais bien entendu que cet élément de ma critique peut allégrement se retourner contre les capitalistes et autres libérales de tout poils) Bref je me revendique donc fervent opposant à ce changement de systéme, attention je dis opposant et non pas aveuglé par mes idées, je ne camperais pas bien entendu sur mes position si quelqu'un arrive à m'opposer des arguments valables .

      Bref passons au sujet qui nous interesse. Je ne pense pas qu'un systeme communiste puisse réellement marcher puisque :

      Tout d'abord cela serait tué tout idée de compétition entre les membres d'une société, si l'on sais que nous sommes tous égaux et que l'on ne pourra jamias être superieur a qui que se soit a quoi cela sert-il de travailler comme un forçat? Car si nous sommes tous égaux la personne qui ne fait quasiment rien à coté obtient le même statut? Bien sur on pourrais m'opposer qu'un certain "accomplissement moral" récompenserait les personnes hônnétes ou cultivées, mais serieusement n'importe qui vous dira que si l'on essaye de faire manger des laitues au loups et de les faire cohabiter avec des agneaux en ayant comme récompense "la valeur de leur capacité physique" cela tiendrait de la farce. Il y aurais donc une baisse du niveau intellectuelle et des capacités techniques générales de la population.
      (Cf "l'antéchrist")=> " les faibles doivent disparaîtres pour laisser aux forts la place pour se develloper, c'est ainsi qu'est fait le monde depuis sa création, aller a l'encontre de ce principe est allé à l'encontre de la nature elle même"

      Deuxiémement la gestion d'une telle société ne peux se faire dans un cadre de mondialisation tel qu'aujourd'hui, il faudrait transformer tous les pays à la fois et entreprendre une coopération générale, déja que, ne serait-ce qu'à un point de vue national, c'est à dire dans le cas de la france, on sait trés bien que l'immobilisme est "l'action" préferée des français, pour parodier une célébre citation "la france galope vers l'immobilisme", car que sont devenus nos soixante-huitard? Clochards? fils à papa reconvertis en patrons de grandes firmes?
      Notre jeunesse c'est envolé comme une nué de pigeons au dessus de la cathédrale de Paris, et tout comme ces "rat volant " elle en a profité pour défecqué sur notre patrimoine artistique, mais cela est un autre débat :p
      En bref la France, comme énormément de pays capitaliste, est endormie, mais est-elle seulement endormie ou euthanasiée? voila la question ! Car malgrée une fervente opposition au systéme communiste je pense qu'une révolution est neccessaire! Tant économique que culturelle ou POLITIQUE ! Mais qui la fera? Une poigné de guerrilleros qui effecturont un coups d'Etat? Je ne crois pas (du moins ne veux pas le croire car ce genre de pratique ne peut rien ammener de bon!) Il conviendrait que la société entière ce mobilise, là la libération de l'ancien système et la création d'un nouveau serait possible.

      Voila j'ai encore pas mal d'idées mais il se fait tard et mon piano m'appelle :p bref j'espere que quelqu'un se penchera sur mes arguments pour les contredires ^^

      lucien

      Number of posts : 118
      Registration date : 2008-05-18

      Re: Problèmes inhérents au communisme.

      Post  lucien on Tue Jun 24, 2008 7:04 am

      quelqu'un se penchera sur mes arguments pour les contredires
      Arguments? Quels arguments? Que les faibles doivent s'écraser devant les forts conformément à l'ordre naturel? C'est le b.a.ba du fascisme mais ce n'est guère un argument.

      Atreides

      Number of posts : 166
      Group : Démocratie Communiste - Luxemburgiste
      Registration date : 2008-04-16

      Re: Problèmes inhérents au communisme.

      Post  Atreides on Tue Jun 24, 2008 1:36 pm

      "a quoi cela sert-il de travailler comme un forçat?"
      Dans une société socialiste/communiste : à rien, précisément. C'est une des raisons qui font que je suis communiste.

      Le "niveau intellectuel" bénéficierait justement de la fin du travail.

      Pour le reste, je suis d'accord avec lucien.

      nerd vincent

      Number of posts : 16
      Registration date : 2008-06-10

      Re: Problèmes inhérents au communisme.

      Post  nerd vincent on Tue Jun 24, 2008 1:45 pm

      faustelf wrote:les faibles doivent disparaîtres pour laisser aux forts la place pour se develloper, c'est ainsi qu'est fait le monde depuis sa création, aller a l'encontre de ce principe est allé à l'encontre de la nature elle même"
      Dit ce bon vieu Nietzsche en parlant du christianisme qui condamne le le fort au profit du faible.
      Mais en restant dans le même style, pourrait-on dire que le système capitaliste n'a pas plutôt transformé la vraie force en compte en banque, ce qui permis a une poigné d'opportunistes "faibles" de diriger une masse de travailleurs qui sont en vérité sur quoi le pays repose, les "forts"?

      La suite arrive dans quelques heure! Il y a dequoi débattre.

      nerd vincent

      Number of posts : 16
      Registration date : 2008-06-10

      Re: Problèmes inhérents au communisme.

      Post  nerd vincent on Tue Jun 24, 2008 9:09 pm

      faustelf wrote:Tout d'abord cela serait tué tout idée de compétition entre les membres d'une société, si l'on sais que nous sommes tous égaux et que l'on ne pourra jamias être superieur a qui que se soit a quoi cela sert-il de travailler comme un forçat? Car si nous sommes tous égaux la personne qui ne fait quasiment rien à coté obtient le même statut? Bien sur on pourrais m'opposer qu'un certain "accomplissement moral" récompenserait les personnes hônnétes ou cultivées, mais serieusement n'importe qui vous dira que si l'on essaye de faire manger des laitues au loups et de les faire cohabiter avec des agneaux en ayant comme récompense "la valeur de leur capacité physique" cela tiendrait de la farce. Il y aurais donc une baisse du niveau intellectuelle et des capacités techniques générales de la population.

      Ce point est un argument clé des défenseurs du capitalisme: l'appat du gain est le seul stimulant. Est-ce si vrai?
      Les adeptes de cette doctrine vivent de l'espoir qu'à force de travail on gagne le loto et on se retrouve au sommet. C'est un espoir de tout ce qu'il y a d'illusoire: l'employé n'a pas de nom. Le seul hazard du capitalisme est celui de se retrouver au chomage, licencié après avoir donné 15 ans de services à une entreprise qui décide de délocaliser en Chine au nom du profit.

      Concrètement, l'employé type d'aujourd'hui est loin de se tuer à la tache pour monter l'échelon social. Il est plutôt tombé dans ce type de fatalisme lui disant que ça ne vaut pas la peine se couper la main droite pour son entreprise si tant et aussi longtemps qu'il y a un risque de finir technicien de surface le lendemain. Au contraire, le mouvement communiste cherche a substituer cette illusion par un gage de sécurité contre le chomage qui touche 10% de la population, contre ce soucis de licenciement arbitraire et les abus matérialisés par des rapports travail/salaire inégaux.

      Pour ce qui est de la baisse du niveau intellectuel global du a l'égalité salariale du médecin et du plombier, il n'en est rien.
      C'est ce qui se passe à Cuba, et ça n'empêche pas que Cuba ai un des systèmes de santé les plus performant. Et même si, il est possible de contrecarrer le mouvement: installation d'études superieures rénummérés (pour éviter le phnomène "j'ai perdu 10 ans de salaire comparé au plombier"), mise en place d'un salaire hebdomadaire identique mais à heures variables (moins d'heures pour le travail laborieux). Ainsi le pire que cela pourrait creer serait la fin des médecins là pour l'argent et de la pénurie de plombiers tongue .

      faust
      Guest

      re

      Post  faust on Wed Jun 25, 2008 12:16 am

      Le B.A.B.A du fachisme n'y vas tu pas un peu fort? je ne dis pas que l'on doit "tué" les faibles mais on doit laisser à ceux qui ont les capacité l'espace et l'attention qu'ils méritent, cela n'est que des plus juste, pourquoi devrait-on perdre des moyen precieux a s'occuper de personnes qui ne peuvent ou, bien souvent ne veulent, pas travailler? L'idée de mettre l'ensemble de la population au même niveau est une noble cause, ... si ce niveau est haut! Car si l'on tente de mettre tout le monde sur le même statut 'égalité cela reviendrait a étouffer les "rapaces" cad les élites en les rabaissants, tout comme on peut le voir d'un point de vue scolaire dans notre systéme, le brassage des élèves pour tenter à tout pris d'obtenir des classes au niveau homogéne tire les meilleurs éléments vers un niveau moyen, si on établissait des classes par niveau on obtiendrait de bien meilleur résultat et peut-être pourrait-on enfin obtenir des exmen dine de ce nom et non pas cette parodie d'exame qu'est le BAC puisqu'aujourd'hui n'importe qui peut l'obtenir.
      Cependant je dis qu'il faut soutenir "l'élite" de la société, mais si le fait de mettre l'ensemble de la société a un niveau égale situé sur celui de ces élites alors je m'incline bien volontié, quelle belle chose cela serait d'obtenir une soiété d'érudits ou de travailleur volontaire et non pas de RMIste glandants chez eux et touchant pourtant une subvention de l'état (voila un autre point que j'aurais aimé aborder, les subvention de l'état)
      Par contre j'approuve Les idées de vincent sur la notion actuel du terme "fort" en effet je caractérise le mot fort par "intellectuellement fort " ainsi qu'au niveau de la volonté et du gout de l'effort et non pas par le fait d'avoir un compte en banque bien fourni.

      Pour répondre a vincent sur la question de la motivation si l'appat du gin n'est pa un stimulant, ce que je conteste fortement !!! Puisque Vas par toi même demander au étudiant pourquoi ils étudient et tu erras que 75% te répondedrons "pour avoir un bon metier avec un bon salaire"
      De plus le capitalisme est loin d'être l'exemple glauque du pauvre salarié expédié en bas de l'échelle après 10 ans de bon e loyaux services car en effet on supprime facilement des emplois, mais n'oublions pas que c'est emploi sont bien souvent des emplois neccessitant de faible qualification, le personel hautement qualifié, et donc qui à beaucoup étudié, est trés souvent conservé, de plus qu'est ce qui force les gens à obéir à un patron? Toute la beauté du capitalisme est tant que l'on a des idées on peu rebondir et fonder sa propre entreprise, tant que l'on a les capacit, tant que l'on la force, donc tant que l'on fasse partit des fort (et non pas forcément des riches) tué cet esprit d'entreprise c'est forcé tout le monde à suivre une même voie ! De plus tu sais tout aussi bien que moi mon cher vincent que certains membres de la société refusent de s'intégré et de travaillé, prend par exemple le cas, que tu connais bien, des sans abri en calédonie, le travail ne manque pas surtout dans le batiment, y compris en France, il ya un grand manque de main d'oeuvre dans ce secteur, cependant le travail est si dur que la plupart préfere rester dans la rue et embété les passant avec leur demande incessante d'argent pour alle s'acheter une bouteille de vin -_- et bien je dis stop, si cela leur chante d'être faible qu'ils le soient, à quoi bon gacher l'argent du contribuable? c'est à dire notre argent ! pour des gens qui ne veulent pas travailler, On peut égalementappliqué celau systéme scolaire, à la place de vouloir à tout pris conserver des enfants qi n'ont aucune evie d'apprendre pourquoi ne pas les diriger ver des sections plus manuelles? cela laisserait la place aux personnes possédants de plus grandes capacité comme je l'ai mentionné plus haut.

      mondialiste

      Number of posts : 120
      Registration date : 2008-06-01

      Re: Problèmes inhérents au communisme.

      Post  mondialiste on Wed Jun 25, 2008 12:56 am

      Dans le capitalisme, une immense quantité de travail humain et de ressources naturelles et matérielles est absorbée par des activités inutiles (ou, du moins, uniquement utiles dans le cadre de la société capitaliste) et nuisibles, telles que la banque, les assurances, la comptabilité, la publicité, le commerce, les activités liées à l’existence de l’argent (extraction et transformation des matières premières, fabrication du papier, impression des moyens de paiement, des tickets de toutes sortes, des devis et des factures, surveillance, comptabilité, transport, fabrication et entretien des machines et outils correspondants, etc.), l’industrie de l’armement, la construction des infrastructures militaires, judiciaires, carcérales, etc.

      La suppression des activités industrielles et commerciales et des administrations inutiles, dangereuses ou gaspilleuses d’énergie permettra de réduire de manière considérable le nombre d’heures de travail nécessaires au bon fonctionnement de la société et d’alléger la charge du travail utile. Dans ces conditions, la pénibilité de certaines tâches s’en trouvera très réduite… sans oublier que, assurés de travailler, non plus pour une classe parasite, mais dans leur propre intérêt, individuel et collectif, les membres de la société socialiste (ou communiste, comme l’on pourrait également la nommer) ne considéreront plus le travail de la même manière car celui-ci perdra beaucoup de son caractère ingrat et rebutant.

      Ainsi, les gens n’aiment pas le « travail » aujourd’hui parce que c’est essentiellement de l’« emploi », c’est-à-dire du travail effectué pour et dans l’intérêt de quelqu’un d’autre, l’employeur. Ce n’est donc pas un travail destiné à être intéressant ni gratifiant. Au contraire, l’employeur n’en a rien à faire s’il est répétitif, ennuyeux ou même, parfois, dangereux ; ce qui l’intéresse, c’est que le travail de son employé lui rapporte de l’argent.

      De leur côté, ces mêmes travailleurs, qui sont rebutés à l’idée d’aller travailler pour un patron, sont prêts à passer du temps, à « travailler » dur parfois, pendant leur temps de loisirs, pour faire du jardinage ou le ménage, réparer leur voiture, aménager leur logement, bricoler, aider leurs enfants à faire leurs devoirs ou s’investir dans une association, c’est-à-dire à faire quelque chose qu’ils estiment utile, nécessaire, intéressant, gratifiant, épanouissant ou bénéfique.

      Il en sera de même dans la société socialiste, où la relation exploiteur-exploité et le profit ayant disparu, les membres de la société auront la possibilité de travailler dans l’activité qui les intéresse le plus ou qui correspond le mieux à leurs capacités. Ce n’est donc pas le travail en tant que tel qui représente un problème, mais les conditions dans lesquelles s’effectue ce travail. Le socialisme y remédiera.

      Bien sûr, il serait stupide d’affirmer que le socialisme résoudra du jour au lendemain tous les problèmes de l’humanité. Mais le transfert à la communauté des ressources productives et la participation démocratique des membres de la société garantiront l’organisation et l’utilisation de ces ressources dans l’intérêt général et permettront de chercher des solutions aux problèmes comme celui de la pénibilité de certaines tâches.

      nerd vincent

      Number of posts : 16
      Registration date : 2008-06-10

      Re: Problèmes inhérents au communisme.

      Post  nerd vincent on Wed Jun 25, 2008 1:15 am

      Les clodos t'ont vraiement touchés dit donc. Le communisme est au services des travailleurs. Les RMIstes et autres asociaux volontaires sont totalement hors sujet, et ne recevraient pas plus qu'aujourd'hui.
      Pour ce qui est de la "main d'oeuvre peu qualifiée", il est justement l'heure d'arrêter de prendre le prolétariat pour une marchandise échangeable, malléable, jetable. Ce n'est pas dans cet état d'élevage bovin qu'un "pays d'érudit" naitrera. De toute façon, dans un pays de médecin et d'avocats, on manque toujours de plombier: une nation d'élite (professionelle, on peut être idéalement plombier et philosophe) n'est pas viable.

      Veux tu bien savoir le Q.I. de George Bush senior? 98, ce qui est sous la moyenne nationale. Son compte en banque a cependant permis d'integrer les meilleures écoles et mener un pays à la ruine pendant 4 ans. Voila le capitalisme. Le système communiste promet cependant au élèves de haut niveaux de se démarquer non pas par le papa qui a les moyens de le faire entrer à Oxford sans examens, mais par leur niveau, leur force brute. Après rien n'empêche d'installer des classes à niveau progressif dans un système communiste, on peut très bien "favoriser" l'élite autrement que par de l'argent inutile...

      Si je peux bien utiliser une manière de penser de ce même Nietzsche qui nous en fit part dans Ainsi parla Zarathoustra, pourquoi les gens "fort" devraient être récompensé pour leur dons, et non pas par leur travail? Leurs dons n'est il pas une récompense en elle même? Ne serait-ce pas abération et superflu que leur donner un salaire supplémentaire?

      Après on peut toujours retourner sur l'appat du gain. Les étudiants en questions sont des idéaliste qui croient qu'avec leur 11,2 de moyenne ils vont pouvoir crever sur un chiotte en or. Mais les gens qui ont vraiment intégré le marché du travail ne voient plus ça de la même manière. Le chomage est réel, les patrons n'en ont vraiment rien a faire de ton cas. Pour eux tu es une facture à la fin du mois, ils ne vont pas te mettre a leur égal par admiration du travail fournit mais par rentabilité. C'est un monde de profiteur/profité à plusieurs étages.

      Sponsored content

      Re: Problèmes inhérents au communisme.

      Post  Sponsored content Today at 8:00 pm


        Current date/time is Fri Dec 09, 2016 8:00 pm